studio GOBZ'INK "Si le monde n'a absolument aucun sens, qui nous empêche d'en inventer un ?" (Lewis Carroll)

24Fév/090

[GN La Faille] Une mort sans fin

Posted by ShamZam

Pour le lancement de ce blog j'ai déterré un écrit que j'avais réalisé pour le numéro 67 du journal Anachroniques, journal amateur réalisé en jeu dans le GN La Faille de l'association Anachrone. Je l'ai rédigé durant le dernier épisode, la Faille finale (2006) à propos d'une scène nocturne. Son titre est pour moi très ironique face à ce que j'ai pu vivre. Ironie renforcée d'ailleurs par le titre même de ce blog, baptisé avant cette exhumation.

Durant la nuit, deux poignées d'arpenteurs du désert sont parvenus jusqu'à l'antre du dieu Anubis, guidés par sa fille, elle-même. Délégation pacifique, ils ne prirent pas les armes à l'approche de l'armée d'ossements branlants du dieu venus défendre l'entrée. Si les squelettes n'avaient pas l'expressivité du caillou, sans doute aurait-on pu voir un désappointement certain lorsque l'expédition tomba en moins de quelques frappes, et sans résistance. Inutiles, ceux-ci furent rappelés par leur maître, invitant ironiquement l'expédition à venir plus à lui. Protestations contre exactions, vaines remontrances, tentatives de raisonnement, scorpions et elfe ne firent que s'assécher le gosier avant de tomber sous le toucher mortel d'un Anubis blasé. Cela aurait pu être la fin d'une histoire dramatique, mais au sein de la Faille, le cycle de la vie est capricieux et les martyrs éternels. Non content de se voir encore de ce monde, ils retentèrent une entrevue avec le dieu haineux afin de lui rappeler feu Athor, Ereptor des scorpions, tombé jadis. La haine trop forte, le pardon semblant impossible, il n'eut que faire de ces entêtés et les recondamna au silence... pour un temps. Le monde des mortels va mourir, mais ceux-ci deviennent étonnemment résistant à la faucheuse. Au terme d'un quantième élan de renoncement, leur entêtement fut saluer par la séparation de l'entité mortuaire. Anubis et son incomensurable part de haine accumulée se confrontèrent, la dernière fut détruite en moins de temps qu'il n'en fallut pour elle d'être isolée.
Je terminerai cet article non par la conclusion de l'évènement qui ne m'a pas semblée d'importance mais par une note d'humour d'un expéditionnaire. Si vous pensiez que les scorpions avaient le sourire crispé par les vents de sable, détrompez-vous, le désert apporte l'ironie aux créatures qui le foulent, En effet, lorsqu'un scorpion tout de blanc vêtu meurt dans la boue, il n'en a que faire car il sait que le grand Vizir saura l'aider dans sa corvée de lavage. Les dents des
squelettes en claquent encore.

Hasma El Shazam,
Djinn en visite d'un monde en péril

Imprimer ce message
24Fév/090

[Point(e) d’ironie] Ouverture

Posted by ShamZam

Bienvenue sur mon blog, tout nouveau tout neuf !

Je me suis enfin lancé pour en créer un.

Pourquoi ce blog ?

Créer, c'est la grande délivrance de la douleur, et l'allègement de la vie. (Nietzsche)

M'étant enfin décidé à achever mon long projet de jeux de rôles qu'est Bestyoles, j'ai eu l'agréable proposition d'une amie de s'appuyer dessus pour son projet graphique de fin d'études. S'est ainsi posée la question du partage des textes, de la possibilité d'échanger sur le sujet. Un forum a donc vu le jour mais très vite il m'est apparu un canal inadapté. J'ai donc opté pour un wiki. Il a d'abord supporté mes ébauches de textes pour Bestyoles puis celle d'un autre jeu dans lequel je me suis lancé. Ce dernier m'a d'ailleurs donné envie de me remettre à l'infographisme. De plus, encouragé par une tante à m'appuyer sur l'art écrit ou graphique pour exorciser des démons intérieurs, je me suis fixé comme objectif de mettre en place une plate-forme de diffusion de mes créations. J'ai en vue d'obtenir des retours critiques constructifs, qui m'amèneront je l'espère à me perfectionner mais surtout à échanger autour de ces deux domaines.

Pourquoi ce nom de blog ?

Parce que le blog de ShamZam, c'est trop simple !
Parce que Masques d'ombres c'est sinistre !
Parce que Graine de folie c'est exagéré !
Parce que Le pays de nulle-part c'est devenu populaire !
Parce que tant d'autres noms sont déjà utilisés à droite, à gauche sur le net !
Mais surtout parce qu'un jour, un ancien ami m'a demandé si je me croyais drôle à toujours utiliser l'ironie dans mes expressions. Mes ironies me sont alors apparus à l'image de ses sarcasmes. Par cette question, il m'a fait prendre conscience que c'était ma manière involontaire de m'exprimer et sans doute parfois de voir la vie.

Le mot pointe vient pointer son nez du fait que "pointe d'ironie" est un ingrédient surprenant d'un de mes premiers jeux de cartes familial : Elixir. C'est aussi au masculin - point d'ironie - un signe de ponctuation marginal qui devrait servir à marquer les phrase contenant de l'ironie. Je me dis d'ailleurs qu'il aurait été de bon ton que je l'utilise plus tôt, pour éviter de plonger le dit vieil ami dans le désarroi par exemple ...

Imprimer ce message
Taggé comme: Aucun commentaire
21Fév/090

[Gobz’Ink] Ouverture

Posted by Paradoks

Il était temps ! Après de longues tergiversations, et pas mal de documents stockés à droite à gauche, Gobz'Ink ouvre ses portes pour vous proposer du jeu de rôle, mais aussi quelques articles à propos de bande-dessinée, de cinéma, de série, tout ça quoi !

Imprimer ce message
Taggé comme: Aucun commentaire