- studio GOBZ'INK - http://www.shamzam.net/blog -

Jeux de rôles et intrigues politiques

Attention : ce message contient une grosse dose de subjectivité et de coups de gueule. Si vous n'êtes pas d'accord, n'hésitez pas à répondre à ce message en laissant un commentaire. Je serais ravi d'en discuter avec vous :-).

Tel que je le conçois, Skhizein est un jeu poussant aux intrigues politiques. Bon, je vous vois venir, vous allez de suite me dire que cette expression veut tout dire et rien dire à la fois. En fait, cette qualification de "politique" a souvent par le passé été apposée à des jeux sans trop réfléchir pour marquer une différence avec les jeux "d'action" (D&D en tête). Un peu à la manière des termes "jeu d'ambiance".

Mais au fond, qu'entend-t-on par "jeu de rôle politique" exactement ? Lorsque l'on discute entre rôlistes, un exemple revient très vite sur le tapis : Vampire et les jeux du Monde des Ténèbres. Oui, ceux-là même qui nous resservaient le concept de roleplay et d'art du conte à toutes les sauces tout en donnant les caractéristiques détaillées de plusieurs modèles de chars d'assaut, d'hélicoptères de combat dans le même bouquin.

D'après ma (trop) longue expérience de Vampire et de ses déclinaisons (MascaradeRequiem et Dark Ages), les intrigues dites "politiques" se rapprochaient quand même plus d'une course à la manipulation des joueurs que d'une intrigue à la Trône de fer : les campagnes (pardon, les chroniques) se résumaient vite à une sorte d'affrontement perpétuel et direct entre les gros bills anciens (aka les PNJs aka le meneur) et les gros bills en devenir (aka les jeunes vampires aka principalement les PJs). Autant dire que la dimension politique consistait bien souvent pour le meneur à jouer clairement contre ses joueurs et à passer son temps à essayer de les écraser au nom des intrigues millénaires tissées par des PNJs intouchables et surpuissants. J'exagère peut être un tantinet mais c'est un défaut que j'ai fréquemment retrouvé en jeu et en filigrane dans les bouquins eux mêmes.

Par conséquent, j'ai de plus en plus de mal avec la qualification "politique" accolée à ce jeu et au reste du WoD... Pour moi dans un jeu politique non seulement il y a des jeux d'alliance et des trahisons mais surtout les joueurs sont censés être au coeur de l'histoire et donc au coeur du jeu politique. Ils doivent donc pouvoir comprendre les enjeux et influer directement sur les évènements : chacun de leur choix doit être lourd de conséquences.

Pour moi, un jeu politique doit donc permettre d'incarner des personnages proches du niveau d'influence des grands qui tirent les ficelles, pour que les joueurs aient une chance de s'essayer au tirage de ficelles en question. Et donc par voie de conséquence un tel jeu doit proposer d'incarner des nobles, des maîtres chanteurs, des rois ou des conseillers de l'ombre. Hors de question d'interpréter des anonymes propulsés dans des affaires qui les dépassent (ce qui est plus le propos du cyberpunk quand on y réfléchit).

A mon sens, Vampire et les jeux du Monde des Ténèbres ne sont donc pas réellement des jeux politiques au sens ou l'entendent des jeux comme NoblilisAmbreAgone, le Trône de Fer,Reign ou Pendragon.

Pour en revenir à Skhizein, la campagne qui sera proposée avec le jeu appliquera cette conception de la politique rôlistique : les joueurs incarneront des individus avec un passé ancré dans l'histoire récente des Terres Ephémères et qui seront vite amenés à prendre des décisions lourdes de conséquence pour leur clan et pour le futur de l'île toute entière.

Si vous aimez, partagez !
  • [1]
  • [2]