studio GOBZ'INK "Si le monde n'a absolument aucun sens, qui nous empêche d'en inventer un ?" (Lewis Carroll)

28Sep/1020

[MoonLight] Système alternatif pour Eclipse Phase

« Je crois que l’avenir à long terme de la race humaine doit être dans l’espace. Il sera difficile d’éviter une catastrophe sur la planète Terre au cours des cent prochaines années, sans parler des prochaines milliers ou millions d’années. La race humaine ne devraient pas mettre tous ses oeufs dans le même panier, ou sur une seule planète. Espérons que nous pourrons éviter de faire tomber le panier jusqu’à ce que nous en ayons réparti la charge »

- Stephen Hawking, 2010.

« Aujourd'hui, 10 ans après la guerre contre les TITANs et la Chute qui s'en suivit, ces paroles de Stephen Hawking prononcées au début du 21ième siècle résonnent dans mes oreilles avec un sinistre écho. Ce salaud avait raison : le panier est bien tombé avant que la charge soit répartie. »

- Kat Parker, journaliste au Lunar-Lagrange Herald à l'occasion du 10ième Jour du Souvenir.

Présentation du Projet MoonLight

Le Projet MoonLight est une nouvelle mécanique qui vous permettra de remplacer celle présentée dans le livre de base du jeu de rôles Eclipse Phase, trop technique et trop lourde à mon goût, par une autre plus légère, plus fluide et moins simulationniste. Enfin, une mécanique qui ne nécessite pas d'effectuer des divisions par 5 et de recalculer la moitié de ses scores de compétences sous prétexte que votre corps précédent est devenu inutilisable 😉

En plus du système original d'Eclipse Phase, cette mécanique puise ses racines dans Burning Wheel (pour la mécanique principale), Bloodlust édition Métal (pour l'utilisation des traits), Mouse Guard (pour les notion de Condition et de Disposition), Dungeons & Dragons 4 (pour les défis de compétences) et dans une moindre mesure Doctor Who RPG (pour la gradation des conséquences des succès et échecs) et le jeu vidéo Mirror's Edge (pour le parkour/free-running).

Illustration tirée du livre de base d'Eclipse Phase (Creative Commons)

Illustration tirée du livre de base d'Eclipse Phase (Creative Commons)

Aperçu des fiches de personnages et de la mécanique

Comme dans Bloodlust ou Wraith : le Néant, un personnage de Projet MoonLight tient sur deux fiches de personnages différentes : l'une dédiée à son Ego (son esprit) et l'une dédiée à son Morph (son enveloppe artificielle/biologique/cybernétique...) :

Exemple de fiche d'Ego

Exemple de fiche d'Ego

Exemple de fiche de Morph

Exemple de fiche de Morph

La mécanique utilisée pour résoudre une action est toujours la suivante : le joueur sélectionne la compétence ou caractéristique qu'il souhaite utiliser et ajoute à ce score celui d'un trait d'Ego, d'un trait de Morph et/ou d'un trait d'équipement. Le total obtenu donne le nombre de dés à 6 faces à lancer. Chaque dé ayant fait un score supérieur ou égal à 4 est compté comme un "succès". Vous l'aurez deviné, un personnage accumuler un nombre de succès supérieur à la difficulté de l'action pour réussir celle-ci.

C'est tout pour ce bref aperçu des bases du Projet MoonLight.

La livraison du PDF est prévue fin 2010, sous licence Creative Commons BY-NC-SA.

Si vous aimez, partagez !
    Imprimer ce message

    Posted by Selpoivre

    Commentaires (20) Trackbacks (0)
    1. J’ai grand hâte de voir la suite, autant Eclipse Phase m’intéresse pour le(s) thème(s) développé(s), autant son système m’avait franchement rebuté.

    2. Pas mieux que Renz. 
      J’attends avec beaucoup d’impatience la version bêta.

    3. Ça m’intéresse aussi de voir ce que ça peut donner. Autant l’univers d’Eclipse Phase a l’air bien, autant les règles ont la subtilité d’une frappe orbitale pan-planétaire.
      Bon, je soupçonne que ça correspond à mon vieux fantasme rôliste de faire un jeu dans l’univers des « Dirty Pair » d’Adam Warren…

      • Je connais Dirty Pair hyper superficiellement (surtout de vieux souvenirs du dessin animé adapté du manga original et qui passait sur TF1) mais d’après ce que j’en lis sur Wikipédia, je suppose que Moonlight devrait pouvoir motoriser ça sans trop de problèmes et sans toucher à grand chose 🙂

        Bon, du coup c’est pas tout ça mais va falloir que je me les procure ces comics du coup… N’empêche monsieur Alias il va falloir que vous arrêtiez de me recommander du Warren à lire : Je suis déjà fan d’Empowered a cause de vous 😛

        • Le DP d’Adam Warren est très différent de l’anime, surtout les derniers volumes (depuis Sim Hell), où il pète les plombs sur les univers transhumanistes. Le défaut est qu’ils n’existent, à ma connaissance, qu’en anglais et sont pas forcément évidents à trouver.

    4. Roh mais ton système me rappelle pas mal mon boulot sur la précédente version de bestYoles ! Souvenir souvenir !
      En tout cas, ça défraîchira sans aucun doute l’univers d’EP qui par son système a pas mal rebuté de monde !

    5. EP mérite largement que tu lui offres ce système. Mais quel boulot… Tu vas « restatter » tout le reste du bouquin ? (pétoires, matos, et tout ?)

      • Merci !

        Pour l’instant je me suis contenté de restater les Morphs du bouquin de base. Pour les pétoires et le matos je pense m’abstenir et me contenter de quelques exemples, vue la simplicité et la rapidité avec laquelle on improvise du matos dans MoonLight 🙂

    6. Tu m’intéresses M. Poivre !

    7.  

      En relisant tes règles, je suis tombé sur deux interrogations :

      – p25 : dans « Utilisation du Karma / Overdrive » , il est indiqué qu’un « joueur peut également dépenser... »
      C’est le « également » qui m’interroge. Il laisse entendre qu’il y a une autre utilisation possible avant l’Overdrive et différente de Failsafe et MàJ, comme si un paragraphe avait sauté avant celui de l’Overdrive. Qu’en est-il ?

      – p29 : dans « Résolution du conflit », le dernier paragraphe évoque des concessions (mineure, significative et majeure). De quoi s’agit-il ? Y a-t-il un effet associé en terme de règle ?

      Merci d’avance.

       

      • Pour la page 25, c’est un coquille du texte effectivement. A l’origine les paragraphe devaient être inversés et j’ai oublié de virer le « également » quand je les ai déplacés… Merci pour l’info, je corrigerai ça pour la prochaine version !
        Pour les concessions, il n’y a pas d’effets mécaniques particuliers liés à ces « types » de concessions, il s’agit d’un guide pour déterminer les conséquences d’un conflit pour les PJs (l’idée étant que plus ils ont gagné sur le fil du rasoir plus les conséquences de leur victoire seront douloureuses). Je clarifierais le texte s’il survit à la fusion Défi/Conflit qui s’annonce 🙂
        Merci !

    8. Une première expérience avec ce système et une aide de jeu se trouvent sur mon blog : http://fetidegrigou.blogspot.com/2012/02/eclipse-phase-projet-moonlight-my-two.html

    9. En préparant mon écran custom, je suis tombé sur une autre interrogation.
      Pour calculer la réserve de conflit  dans un combat virtuel, la compétence secondaire est « Compétence de combat » (tableau p28). Et dans la résolution du conflit, le pool d’action pour ce type de combat se calcule avec InfoSec.
      Y a-t-il contradiction (erreur) ? Est-ce qu’en virtuel seul compte les compétences de programmation informatique ?
      Ou bien, est-ce justifié, car même en virtuel, les connaissances de combat servent effectivement ?
      Quel est ton point de vue ?

      • Il y a bien une erreur dans mon document mais au fond les deux compétences se tiennent, tout dépendra en fait de l’environnement virtuel en question : dans un combat matriciel old-school où on s’échange des coups via des programmes, des glaces ou des CI, InfoSec est la compétence reine. Par contre si le combat se livre dans un univers virtuel aux règles « proches du réel » (genre un serveur de simulspace ou même un MMORPG du futur) les compétences de combat serviront comme dans le monde physique.

    10. Mon article a été mis à jour : j’y ai ajouté l’écran pour le MJ !
      http://fetidegrigou.blogspot.com/2012/02/eclipse-phase-projet-moonlight-my-two.html
      Il est certes moche mais contient 90% des règles.
      Enjoy !


    Leave a comment

    *

    Aucun trackbacks pour l'instant