- studio GOBZ'INK - http://www.shamzam.net/blog -

[Monsterhearts] Rejouons à Scott Pilgrim

Pour ceux qui seraient passés à côté du film et de la bande dessinée, Scott Pilgrim c'est histoire d'un jeune fainéant de Toronto qui sort avec une lycéenne de 17 ans avant de rencontrer la fille de ses rêves, Ramona Flowers. Littéralement. S'en suit un combat épique contre les 7 ex-petits amis maléfiques de Ramona, que Scott va devoir vaincre s'il veut sortir avec elle. Mais Scott Pilgrim ce n'est pas seulement des histoires d'amour d'adolescents racontées comme un jeu de combat ou un film de kung-fu. C'est aussi un grand cri d'amour lancé en direction de la culture geek, avec des dizaines de références aux jeux vidéos et aux mangas qui fusent à chaque page.

Pour toutes ces raisons, c'est une oeuvre que je voulais revisiter sous la forme d'un jeu de rôles depuis longtemps, sans trouver le jeu ou le système idéal pour lui rendre justice.

Jusqu'à ce que je découvre Monsterhearts, un jeu dérivé d'Apocalypse World qui parle d'histoires sentimentalles compliquées entre des monstres adolescents (pensez Buffy contre les Vampires mais avec moins d'action et plus de sexe). Le système de jeu est très léger (même s'il est "contraignant" pour le meneur comme les joueurs) et s'intéresse surtout aux relations entre les personnages et à leurs sentiments. Un candidat parfait pour Scott Pilgrim, à condition d'en modifier quelques aspects.

Ce billet est le premier d'une série destinée à jouer à Scott Pilgrim en utilisant les règles de Monsterhearts comme point de départ.

Pour l'instant, les termes techniques et points de règles sont en anglais. Je traduirais tout ceci lorsque la VF sera sortie chez la Boite à Heuhh (en fin d'année à priori).

Modifications apportées aux personnages

Caractéristiques

La caractéristique Dark (Sombre) devient Weird (Etrange). Scott Pilgrim parle d'adolescents décalés vivant dans leur monde, pas d'ados monstrueux. Le changement de cette caractéristique permet donc d'alléger l'ambiance.

Moves

Dans Monsterhearts, les moves sont des règles qui s'appliquent lorsqu'un personnage effectue un certain type d'action au sein de l'histoire. Par exemple, lorsqu'un personnage s'en prend physiquement à un autre adolescent, son joueur résout le move Lash Out Physically.

Parmi les moves accessibles à tous les types de personnages, deux doivent être retouchés pour coller à l'ambiance recherchée : Turn someone on et Gaze into the Abyss.

Le move Turn someone on devient Hit on someone :

When you Hit on someone, roll with hot. On a 10 up, take a String against them. • On a 7-9, they choose one: give themselves to you, promise something they think you want, give you a String against them.

Le changement de nom de ce move permet de diminuer la dose de sexe présent dans une partie de Monsterhearts. On passe de "Alumer quelqu'un" (donc provoquer une réponse sexuelle) à "Draguer quelqu'un" (donc provoquer une réponse émotionnelle).

Le move Gaze into the Abyss devient Plunge into the Subspace :

When you plunge into the Subspace, roll with weird. On a successful roll, it answers your questions and shows you visions. On a 10 up, choose two: the visions are lucid and detailed; the visions show you what you must do, and you carry 1 forward to doing it; the visions cure you, removing a Condition. • On a 7-9, choose one: the visions are confusing and alarming; the visions are lucid and detailed but they leave you with the Condition drained.

Ce move est strictement équivalent à l'original: il s'agit d'ouvrir son esprit à une autre dimension pour en retirer des conseils et des visions. La seule différence tiens à l'univers de Scott Pilgrim : il ne s'agit pas d'une Abysse terrifiante mais d'un espace parallèle connecté aux rêves des habitants de Toronto et auquel on accède en franchissant des portes marquées d'une étoile.

Modification apportées aux règles

La plupart des règles de Monsterhearts sont déjà adaptées au genre visé. Tout ce qu'il y a à modifier c'est un unique "Principe" (une règle prenant la forme d'un conseil fortement suggéré au meneur) :

Le principe de narration Blanket the world in darkness devient Describe everyday over the top weirdness. Dans Scott Pilgrim, les plus petits détails prennent souvent des proportions exagérées, décalées et comiques.

On ne résout pas ses problèmes en discutant calmement, on leur casse le nez a grand coups de latte ! Etre végétalien n'est pas seulement un mode de vie alimentaire : c'est un moyen de développer des pouvoirs psychiques. On ne traverse pas péniblement une foule dans les couloirs du métro : On se fraye un passage à travers une horde de zombies décérébrés à grands coups de boule de feu et de katana !

Au fond, ces éléments étranges et fantastiques ne sont que le reflet des véritables enjeux de l'histoire (poursuivre ses rêves, apprendre à se battre pour eux...) mais ce n'est pas une raison pour se la jouer psychologue du dimanche: allez y a fond ! Mettez en scène la vie quotidienne des personnages à la manière d'un jeu vidéo !

Il reste maintenant le gros du travail : créer de nouvelles "classes" de personnages pour remplacer les Skins de Monsterhearts.

Si vous aimez, partagez !
  • [1]
  • [2]