studio GOBZ'INK "Si le monde n'a absolument aucun sens, qui nous empêche d'en inventer un ?" (Lewis Carroll)

21Juil/150

[Sur les Frontières] Le Treizième Moment

Sur les Frontières annonce clairement dès le début comment la campagne devra finir : "il ne peut en rester qu'un" comme dirait l'autre. Mais si vous souhaitez terminer votre campagne sur le thème du destin auquel on échappe, tout en rajoutant une note presque meta-jeu, voici une règle maison pour changer la donne.

moires

Mais pour qu'elle garde tout son impact et son intérêt, il est crucial que cette règle optionnelle reste secrète pendant toute la campagne pour se révéler au dernier moment, comme un coup de grâce. Si vous la dévoilez trop tôt, vous aurez brisé l'un des aspects fondateurs du jeu pour rien. La suite de cet article est donc réservée aux Conteurs.


Cette règle consiste tout simplement à mettre en scène un treizième moment lorsque plusieurs de vos Héritiers encore vivants ont vécu leurs douze autres.

Le Destin n'est pas tel que je le croyais

L'Empereur vous a menti. Votre famille vous a menti. Les héros que vous avez rencontré vous ont menti. Être un héros ce n'est pas revenir à Naëscence couvert de gloire. Ce n'est pas non plus être le seul à survivre et à se relever quand tous les autres tombent. Non. Être un héros, c'est être capable de briser son destin. Et si toutes les règles du destin vous répètent qu'il ne peut y avoir qu'un seul héros, qu'est-ce qui vous force à les respecter ? Pourquoi ne pas briser cette dernière règle et vous libérer totalement de l'emprise du destin ? La vérité vous apparaît enfin : plusieurs d'entre-vous peuvent devenir des héros.

Attention toutefois car cette règle maison brise l'un des piliers du jeu tel qu'il a été conçu par Paradoks (désolé mec 😉 ) : le fait que Sur les Frontières soit un jeu avec un gagnant. Mais personnellement je pense qu'elle peut apporter une touche finale intéressante pour boucler la campagne sur une surprise qui enverra voler en éclat les préjugés des personnages, comme ceux des joueurs : on peut gagner à plusieurs, il suffit d'apprendre à se serrer les coudes.

Cette règle maison a été écrite dans l'optique du contexte "par défaut" de Sur les Frontières, mais elle s'adapte sans trop de difficultés aux contextes de jeu alternatifs disponibles sur ce blog (et surtout à La Table Ronde).

Alors attrapez votre épée et souvenez vous : il n'y a pas de destin mais ce que nous faisons !

Si vous aimez, partagez !
    Imprimer ce message

    Posted by Selpoivre

    Commentaires (0) Trackbacks (0)

    Aucun commentaire pour l'instant


    Leave a comment

    *

    Aucun trackbacks pour l'instant