studio GOBZ'INK "Si le monde n'a absolument aucun sens, qui nous empêche d'en inventer un ?" (Lewis Carroll)

4Nov/150

[Summer Camp] Promenons-nous dans les bois…

Bonjour à tous ! Voici un petit article pour vous parler de mon petit dernier qui vient de sortir : Summer Camp – Premier Bivouac.

couv couleur rgb-ok-01

La couverture du petit dernier

Vous en avez peut-être entendu parler en ces lieux, peut-être pas, du coup on va faire une rapide présentation :

Dans Summer Camp, vous incarnez une troupe de Louveteaux et Jeannettes du Corps des Explorateurs, une organisation qui ressemble un peu aux scouts et défend des valeurs telles que le courage, l’esprit de découverte, l’écologie, le respect des autres et la tolérance. En tant que Louveteaux, vous partez chaque été en forêt pour mener ce que l’on appelle une expédition : un séjour dans la nature avec peu de moyens techniques, au cours duquel vous aurez l’occasion de démontrer vos savoirs et compétences afin de gagner les tant convoités Badges d’Explorateurs.

Et puis aussi, le soir au coin du feu, vous vous raconterez des histoires qui foutent les chocottes.

Le petit imprévu, c’est que la forêt qui vous entoure est bien mystérieuse, et qu’il se pourrait que vos terribles histoires recèlent une part de vérité…

Gravure de Theodor Hosemann

Voilà. En vérité, ce n’est pas bien compliqué, n’est-ce pas ? On joue des enfants dans une forêt hantée. Un territoire fertile en récits depuis longtemps ...

Premier Bivouac est né après Summer Camp (qui sortira pourtant plus tard, parce qu’il est plus gros et plus long à illustrer). Il s’agit d’une sorte de module de découverte, avec des règles simplifiées, moins d’options, des personnages prétirés et un décor au cadre plus restreint. Cependant, comme je n’aurais pas voulu que l’on me prenne pour un voleur, je me suis arrangé pour que les options de jeu et « l’univers » proposé dans Premier Bivouac soient complémentaires de Summer Camp. Ainsi, vous pourrez l’utiliser avant la sortie du jeu complet comme kit de découverte, et après comme supplément. Pratique !


tumblr_nrav0dUqKx1u38sj2o1_540

Over the Garden Wall

Au départ de Summer Camp, il y a surtout l’envie de faire des histoires dans une forêt hantée. Ça faisait un moment que l’idée me traînait en tête, surtout après avoir découvert le merveilleux « Over the Garden Wall », un dessin animé que je ne saurais trop vous recommander. Sans vraiment trouver sa forme, l’idée a murît pendant plusieurs mois dans ma tête, jusqu’à éclore lorsque j’ai lu la formidable bande dessinée « Lumberjanes ». C’est là que j’ai trouvé l’accroche du camp de vacances pour jeunes. Le reste est venu très naturellement, très vite, et avant que je ne m’en rende compte, j’avais écrit le premier jeu avec des « scouts » comme personnages principaux.

 

boombox_lumberjanes_001_a

Lumberjanes

L’autre envie, plus emprunte de questionnements de game-design, celle-là, c’était de proposer un jeu où l’on laisse de la liberté narrative au joueur sans pour autant avoir des difficultés à savoir qui a l’autorité sur le récit. C’est en effet un écueil que jai bien souvent rencontré, et il a deux effets pervers qui ne me conviennent pas trop. Le premier c’est que l’équilibre réside alors pour grande partie sur la bonne volonté des joueurs. Le second, qui m’embête plus, c’est que ces processus impliquent souvent de nombreuses discussions de « méta-jeu », où l’on parle plus des règles de répartitions de la parole qu’on ne produit du réci.

J’ai donc tout simplement décidé de séparer des deux éléments pour proposer un jeu qui alterne entre forme traditionnelle et forme plus « narrative » (Ouh, le gros abus de langage !).

ilEtaitUneFois

Il était une fois

Par conséquent, dans Summer Camp, la journée est divisée en plusieurs temps, plusieurs phases, parmi lesquelles deux sont à proprement parler productrices de récit :

  • L’heure des histoires, où un Louveteau va raconter une histoire qui fait peur en fonction de quelques contraintes. Pensez alors à une sorte de « Il était une fois » avec un seul joueur et un public qui peut essayer de l’aider un peu.
  • Les activités, où les Louveteaux vont s’amuser dans la forêt et se lancer dans des activités pour gagner des Badges d’Explorateurs. Et bien évidemment avoir des problèmes. On peut là se référer aux « Légendes de la Garde ».

Évidemment, ces deux phases sont interconnectées, et ont mutuellement de l’influence l’une sur l’autre, de façon à produire un tout cohérent.

les-legendes-de-la-garde-1

Les Légendes de la Garde

Il y a plein de petits autres éléments de mécaniques dont je suis assez heureux dans ce jeu, mais pour moi celui-ci est vraiment central et en fait une proposition plutôt originale.

Alors je vous vois venir : « Manuel, il écrit que des jeux avec des enfants. » Et c’est vrai qu’on pourrait le croire, après « Sur les Frontières ». Sauf qu’en fait non. De mon point de vue, dans Sur les Frontières, on joue des adultes en formation. Et c’est même cette formation qu’on joue. Et puis surtout, les personnages ont été éduqués comme des adultes, et sont de ce point de vue très proche du comportement d’un joueur trentenaire tel que moi.

À contrario, les Louveteaux de Summer Camp sont de vrais enfants, avec leurs amusements, leurs chamailleries et leurs peurs parfois irrationnelles. Ils sont faibles face au monde, et doivent user de furtivité et de perspicacité pour s’y confronter. Et puis ils forment une bande de copains et de copines, de ceux qu’on garde pour la vie. Bref, là où je voulais vous proposer avec Sur les Frontières de jouer un récit d’apprentissage, une quête initiatique, je vous offre aujourd’hui l’opportunité de retomber en enfance le temps de quelques soirées. Après tout, « on dirait qu’on serait des héros dans un royaume lointain », c’est un peu une phrase de rôlistes, non ?

Pour accompagner la sortie de Summer Camp – Premier Bivouac, je vous propose la liasse de fiches du jeu, avec en prime une planche de Badges, pour celles et ceux qui voudraient frimer pendant la veillée. En attendant, bonne lecture, et rendez-vous « au-delà de l’horizon » !

Summer Camp – Premier Bivouac est disponible pour 4 € en PDF et pour 8 € en impression à la demande sur Lulu.com. Vous pourrez aussi y trouver mon jeu précédent, « Sur les Frontières », ainsi que de nombreuses aides de jeux pour ce dernier.

Les illustrations sont de Camille Merand, qui a, comme vous pouvez vous en rendre compte, parfaitement su retranscrire l'esprit un peu particulier de ce jeu.

  Premier Bivouac - Les fiches (téléchargé 491 fois)
Fiches de personnages, de camp, d'activités et journal d'exploration. Bref, tout le nécessaire pour jouer à Premier Bivouac.

Si vous aimez, partagez !
    Imprimer ce message

    Posted by Paradoks

    Commentaires (0) Trackbacks (0)

    Aucun commentaire pour l'instant


    Leave a comment

    *

    Aucun trackbacks pour l'instant