studio GOBZ'INK "Si le monde n'a absolument aucun sens, qui nous empêche d'en inventer un ?" (Lewis Carroll)

6Juil/170

[Inspis] We Are Robin en une page

Voilà maintenant un peu plus d'un an que l'éditeur DC Comics a clos le chapitre New 52 de son histoire pour lancer Rebirth, et fait un brin de ménage dans les innombrables séries encore en cours de publication. We Are Robin, dessinée par Jorge Corona et scénarisée par le talentueux Lee Bermejo (déjà responsable du très bon Joker), fût malheureusement l'une des victimes collatérales de ce nettoyage par le vide.

Le point de départ de cette courte série était aussi brillant qu'original : le Batman original est porté disparu depuis des mois et son remplaçant en armure mécanique travaille directement pour la police de Gotham. La ville peine à se remettre d'une attaque de grande envergure causée par le Joker et semble prête à plonger dans le chaos à tout moment. Dans cette période trouble, une bande d'ados sans entraînement particulier reprennent à leur compte le surnom de Robin (comme les Anonymous reprirent le masque de Guy Fawkes de V pour Vendetta) et ses couleurs (à la manière d'un gang). Cette nouvelle génération de Robin, prend alors les armes pour défendre les faibles et opprimés dans les rues de Gotham, aidés par un mystérieux bienfaiteur se faisant appeler "le Nid". Et au cours de leurs aventures, ces nouveaux Robin vous apprendre dans la douleur que rien n'est jamais tout blanc ou tout noir et que l'héroïsme a toujours des conséquences.

Couverture du second volume de We are Robin

Si ce résumé vous intrigue, n'hésitez pas à vous plonger dans cette courte série, en commençant par le premier volume, puis le crossover Robin War et enfin le second volume. Une lecture des volumes 7, 8 et 9 de l'excellent arc de Batman période New 52 par Scott Snyder et Greg Capullo (traduits par Urban Comics en VF) pourra éventuellement vous être utile pour comprendre le point de départ de cette situation inédite dans la mythologie de la Chauve-Souris, mais ce n'est même pas une obligation puisque ces trois volumes se tiennent très bien tous seuls.

Sur le papier, We Are Robin est une inspiration en or massif pour tout jeu de rôle superhéroïque : on a un groupe de personnages travaillant en équipe (des PJs tout trouvés), un mystérieux commanditaire (prétexte à un jeu à missions) et un ensemble de criminels hauts en couleur prêts à servir d'antagonistes aux personnages. Sauf qu'en pratique, la tonalité de la bande dessinée oscille constamment entre le Noir, les drames adolescents et les aventures en collants, ce qui rend toute adaptation à un jeu du commerce délicate.

C'est pourquoi j'ai décidé de reprendre et bricoler le système de La Moisson pour l'adapter aux aventures de cette nouvelle génération de justiciers de Gotham. Le résultat tiens toujours en une page, présentant un contexte, de quoi créer les personnages et résoudre les inévitables conflits auxquels ils feront face. En plus de ces règles minimalistes, vous trouverez également trois scénarios présentés le plus graphiquement possible, de manière à faire de ce We Are Robin version JdR un jeu aussi rapide à télécharger qu'à préparer.

Le jeu est disponible au téléchargement dans la section Petits jeux du site ou directement ci-dessous:

  We are Robin (téléchargé 142 fois)
Un court jeu de rôles en une page dans l'univers de Batman

Bon jeu ! 🙂

Crédit des illustrations : DC Comics.

Ce billet fait partie d'une série sur les histoires de super-héros utilisables comme sources d'inspiration pour des jeux de rôles du commerce. Cliquez ici pour lire ou relire les autres articles de cette série.

Si vous aimez, partagez !
    Imprimer ce message

    Posted by Selpoivre

    Commentaires (0) Trackbacks (0)

    Aucun commentaire pour l'instant


    Leave a comment

    *

    Aucun trackbacks pour l'instant