studio GOBZ'INK "Si le monde n'a absolument aucun sens, qui nous empêche d'en inventer un ?" (Lewis Carroll)

10Sep/090

[bestYoles] Pas si enfantin que ça !

Posted by ShamZam

Mon jeu bestYoles semble apparemment pour certains, d'une approche enfantine sentant bon le bisounours ! C'est vrai... mais seulement en partit et si vous le jouez comme ça.

J'arrête donc tout de suite ceux que j'aurais mal informé en la matière. En tant qu'individu, je suis quelqu'un d'extrêmement torturé, et je n'ai pus m'empêcher de le faire ressortir dans bestYoles.

Ainsi sera proposé en option de jeu (sans doute dans l'unique supplément prévu, appelé Daemons présentant notamment le totémisme), la possibilité de gérer les démons intérieurs qui habitent l'esprit d'un personnage. La caractéristique liée devrait s'appeler Tourment et venir amoindrir la réserve de Souffle (Qi/Mana/Energie spirituelle/...). La récupération de ce même Souffle devra en plus ou en alternative (nécessite des parties tests pour faire le choix) être gênée par ce Tourment, représentant ainsi les cauchemars qui hanteront les nuits du personnage. Éventuellement ces cauchemars pourront constituer des mini-scène à jouer en aparté, permettant au joueur de plus ou moins limiter l'influence du Tourment sur son repos.

A l'heure actuelle, il est prévu que les Tourments se "gagnent" par la transgression de Tabous, qu'ils soient propres au groupe (appelé Alliance et détaillé dans le supplément Daemons) auquel fera partit le personnage ou à l'inconscient collectif du monde. L'exemple premier car répandu dans bien des mondes est celui du meurtre de son prochain. Plus spécifiquement, dans Borölok, ce sera le recours à une magie visible devant des profanes, et dans Konoko, l'utilisation du feu.

NB : Les images que j'incorporent depuis quelques messages, sont des illustrations de mes propos (cf. message sur le film Numéro 9) ou sinon, et c'est le cas ici, des oeuvres qui m'ont inspiré de près ou de loin le point de règles ou d'univers décrit.

Couverture du JDR Demon - the fallen Jaquette du jeu vidéo Planescape - Torment Affiche du film Au delà de nos rêves

Imprimer ce message
11Août/090

[Agone] Ermelin Grémant, advocatus diaboli (inachevé)

Posted by ShamZam

Ermelin Grémant
Ce nain était un fin négociateur en matière de démonologie mais c'était et est aussi un des plus fabuleux inventeurs qui est usé les outils de la tour. Ancien élève, son talent fut tant et si bien apprécié que Belphégor en fit son favori sur Lorgol. Devenu Advocatus Diaboli, il prit la tête de l'école de la Tour et fonda la guilde destinée à servir de façade et ainsi naquit la Confrérie des Noirs orfèvres.
Selon le badaud, leur nom serait l'indication du lieu où se trouve leur atelier principal, soit le Bois Noirs ou bien sinon du fait que c'est leurs produits d'ébène et d'onyx qui en seraient les plus magnifiques.

Imprimer ce message
5Août/090

[Agone] Sasmygalth, jumeau démoniaque (inachevé)

Posted by ShamZam

Sasmygalth
Veuve des Ronces
Jumeau démoniaque de la Reine Noire
Elle hante, comme sa rivale Malarielle, le Bois Noir.

Imprimer ce message
4Août/090

[Agone] Eglanterne Bouclefer, farfadet (inachevé)

Posted by ShamZam

Eglanterne Bouclefer
Frère d'Honorin, Eglanterne n'a jamais été choisis par Janus pour le port de Flamme. Cela ne l'empêche pas chaque jour de lutter contre les sombres corrupteurs. Initiés par Honorin à la lutte, il la mène depuis sa rencontre avec Alessandra d'une toute autre manière. D'ailleurs celle-ci fait l'objet de divergences familiales plutôt houleuses.
Alessandra échue un jour sur son perron alors qu'il était trésorier auprès d'un artisan Haut-de-chef. Blessée à sang celle-ci distançait de peu des démons à sa poursuite. Lui prodiguant soins et attentions, la demoiselle le récompensa par un fameux tour qui enchanta purement le farfadet. Convaincu par la démarche de sa protégée, il quitta tout pour la suivre dans sa lutte de l'Ombre sans faire couler le sang. D'un naturel tendre, pacifiste convaincu, il avait toujours rejeté les méthodes musclées d'Honorin. Avec Alessandra il trouvait idéaux et moyens à sa convenance. Mauvais pitre, piètre artiste et prestidigitateur balbutiant il proposa de faire gestionnaire, occupation où il se savait doué. Avec le cirque des Ailes flamboyantes, le saisonin fit merveille, trouvant une place taillée pour lui et lui apportant le semblant de famille qu'il lui manquait jusque alors. Il y prit une place de père possessif mais attentionné, pointilleux mais efficace.

Imprimer ce message