studio GOBZ'INK "Si le monde n'a absolument aucun sens, qui nous empêche d'en inventer un ?" (Lewis Carroll)

4Août/090

[Agone] Eglanterne Bouclefer, farfadet (inachevé)

Posted by ShamZam

Eglanterne Bouclefer
Frère d'Honorin, Eglanterne n'a jamais été choisis par Janus pour le port de Flamme. Cela ne l'empêche pas chaque jour de lutter contre les sombres corrupteurs. Initiés par Honorin à la lutte, il la mène depuis sa rencontre avec Alessandra d'une toute autre manière. D'ailleurs celle-ci fait l'objet de divergences familiales plutôt houleuses.
Alessandra échue un jour sur son perron alors qu'il était trésorier auprès d'un artisan Haut-de-chef. Blessée à sang celle-ci distançait de peu des démons à sa poursuite. Lui prodiguant soins et attentions, la demoiselle le récompensa par un fameux tour qui enchanta purement le farfadet. Convaincu par la démarche de sa protégée, il quitta tout pour la suivre dans sa lutte de l'Ombre sans faire couler le sang. D'un naturel tendre, pacifiste convaincu, il avait toujours rejeté les méthodes musclées d'Honorin. Avec Alessandra il trouvait idéaux et moyens à sa convenance. Mauvais pitre, piètre artiste et prestidigitateur balbutiant il proposa de faire gestionnaire, occupation où il se savait doué. Avec le cirque des Ailes flamboyantes, le saisonin fit merveille, trouvant une place taillée pour lui et lui apportant le semblant de famille qu'il lui manquait jusque alors. Il y prit une place de père possessif mais attentionné, pointilleux mais efficace.

Imprimer ce message
30Juil/090

[Agone] Cornelin Bouclefer, minotaure (inachevé)

Posted by ShamZam

Cornelin Bouclefer

cf. Souffre-jour n°4
Frère adoptif de Grévelin, Honorin l'adopta quand il suivit les cris déchirant et persifleurs d'une méduse en train d'accoucher d'un rejeton corné. Il ne comprit qu'après avoir vécut la scène que le minotaure qu'il venait de croiser était sans doute le père de l'enfant. Comment un minotaure pour qui la paternité est si importante avait-t-il pu abandonner le fruit d'une union rare ? Sans doute parce que le minoveau n'avait que piètre allure. Jamais avait été vu un si petit être avec de si grandes cornes.
L'enfant fut recueillit par Honorin, par pitié tout d'abord puis par amour ensuite. Tout le sépare de cet être de la saison aux origines, néanmoins il s'agit du seul minotaure qui ne peut l'obliger à lever la tête pour croiser son regard. Cornelin est victime d'un nanisme, rarissime au sein de son Décan, il n'est qu'honte pour celui-ci qui y voit la manifestation de l'Automne. Chez les Bouclefer en revanche, c'est un membre de la famille à part entière dans les sentiments. En terme de hiérarchie et d'héritage, il n'est qu'un étranger au vu des coutumes farfadines. Chez les Hauts-de-Chef, il est connu comme le meilleur contre-assassin du chef.
N'étant pas farfadet, il ne peut intégrer les rangs de la guilde et le port du chapeau haut-de-forme lui est interdit.
Né en dehors des abysses, il n'y connaît rien et n'a côtoyé que peu de démons jusqu'à aujourd'hui. En revanche, son ignorance en matière de démoniaque est largement compensée par ses connaissances en matière de démarches et créatures du Semblant. Ce savoir ayant été d'abord prodigué par Honorin mais aussi éprouvé du bout de ses cornes acérées.
Ses talents et sa tenacité face au Semblant l'ont amené vers un poste obtenu non sans le coup de pouce d'Honorin, c'est-à-dire Cavalier Blanc de la Centrallée. Avec Fandor Dim, il est l'unique autre non-farfadet à posséder un titre de figure supérieur à pion.

Imprimer ce message
19Juil/090

[Agone] Bifas, farfadet (inachevé)

Posted by ShamZam

Bifas le Noir
Bifas n'est pas farfadet charitable et rien ne pourrait venir de lui sans un retour. La négociation de la chute de Philistin au profit de Maldebroc devait lui assurer la place qu'occupe Ferlin, c'est-à-dire celle du Fou. A l'accession au trône, Maldebroc mit fin à leur entente sous de sombres explications. Bifas, fort de ses capacités de manigance ne s'en fut et resta, prit une figure disponible en se faisant Pion par la constitution d'une guilde de Bouffon. Il parvient ainsi à côtoyer tous les grands de Lorgol et à devenir une source d'informations importantes mais aussi un individu presque intouchable… ou en tout cas dont la disparition provoquerait des remous que la Cour des miracles dans son ensemble apprécierait. On ne sait jamais, des fois qu'un remout devienne vague et échoue sur les plages du tribunal…
Son origine est princéenne, ses manières aussi. Il a pour les bourgeois et nobles, le goût de l'exotisme dans ses bouffonneries. Seulement ils ne se rendent pas compte que de son royaume d'origine, il a en a gardé aussi bien d'autres acquis dont des contacts réguliers avec des personnalités princéennes acquises au Semblant, personnes qui lui demandent d'ailleurs en retour de services et fortune, de veiller à faire rouvrir les grilles enfermant les Marelles. Autre souvenir, il a balbutié la Sorcellerie avant de se tourner vers la Sonnaille (cf. Harmonie – Nouvelles magies). A la fois pour percer le secret des Marelles mais pour aussi effectuer des expérimentations, il s'est mis en quête de la Salamandre, cet être abjectement merveilleux.

Rôle mineur du drame Frères ennemis (Casus Master n°4)

Imprimer ce message
18Juil/090

[Agone] Froussine, fée noire ténébreuse (inachevé)

Posted by ShamZam

Froussine

Citation:
Fée noire, Urguemande ténébreuse, Froussine a été découverte par ses sœurs au moment où elle allait devenir Déchue. Son cercle l'enferma dans une chambre afin de la protéger contre elle-même. Cependant, un jour, la pièce fut retrouvée vide. Froussine avait disparu sans que le cercle ne puisse découvrir comment.
Depuis, dans cette petite maison urguemande, lorsqu'une fée noire passe devant une ombre à l'heure du crépuscule, il lui arrive d'entendre un rire cristallin rappelant celui de Froussine.
Cf. Codex Fée noire, p.27


Histoire
Froussine (p.27 du Codex) habitait Lorgol. En fait elle est morte mais a accouché avant de sa maison. Elle a ensuite inversé le processus de contrôle et a réfugié son esprit dans celui de la maison qui est devenu son nouveau corps, éternel.
Au plus proche des ténèbres, portail vivant vers les ténèbres, Froussine s'y est réfugiée juste après avoir accouchée d'une âme pour hanter son ancienne demeure. Se retrouvant aux Abysses où mille démons savourait d'avance leur repas à venir, elle tomba dans ses pas hésitant contre Mélyn. L'individu était un farfadet lui dit-il, devenu déchu comme elle et qui avait été promu Advocatus Diaboli pour s'occuper du chaotique de la Cour des miracles de Lorgol. Au fil des mots échangés, leur amour pour l'Effraie les rapprocha. Ils parlaient d'ailleurs de faire causse commune, lorsque Hécate apparu à eux furieuse. Elle leur demande comment des être aussi si ridicules qu'eux pouvait encore croire posséder un libre-arbitre. Le Haut Diable manifesta son affection pour Froussine. La petite fée en fut ému en quelques sortes mais lui rétorqua que si nouvelle mère pouvait s'entendre avec Arachnia, sans doute elle pouvait le faire avec ce printanier. Elle proposa à tout deux devenir son Ombre, l'assistant particulier de l'Advocatus mais aussi l'agent principal d'Hécate des rues lorgoliennes. Nul mot ne fut ajouté en fin d'argumentation, les décisions coulaient de source.
Depuis Froussine, Ombre de Mélyn, est marchande d'encre mais aussi préceptrice. Elle est une invitée de marque sur les dalles de l'Echiquier Noir et a finit par devenir la Tour des Venelles, se logeant juste en face de son ancienne demeure, sa précédente vie.
La vendeuse quoique semeuse de mystères est une légende urbaine vivante. En effet son mode de déplacement n'est pas allé sans soumettre aux poivrots du soir de mettre la holà sur leur amie nocturne. Froussine est en effet une vielle saisonine qui se meut difficilement et qui a donc opté pour une monture. Peu débrouillarde en travail de la pierre, c'est en papier mâché qu'elle réalisé sa monture. Pied-de-nez au Cavalier Blanc, Froussine lui donna la forme d'une énorme salamandre dont la taille permettait que deux passagers puisses s'installer facilement – on n'a pas dit confortablement - à l'arrière.
Son troisième et dernier enfant qu'elle eut, naquit de la demande d'Arachnia qui fut appuyée par Hécate en la matière. Le travail demanda de longues années de recherches pour qu'au final naisse ce dernier enfant, une chevalière. Bijou très particulier, il avait pour avenir de devenir le nouveau Roi Noir de Lorgol et ainsi, immatériel ne jamais souffrir des affres du temps. Pour réaliser son œuvre, Froussine rencontra nombres de ses pairs et fut d'ailleurs rejeté par le Cercle des Oubliées. C'est auprès du Cercle sombre qu'elle obtenue satisfaction. Non contente du savoir acquis, elles décidèrent qu'elles aideraient Froussine dans l'accouchement à la seule condition que celui soit effectué deux fois. Deux nouveaux futurs Rois Noirs virent le jour et gouvernent depuis les Echiquiers Noirs de Lorgol et Sasmiyana.

Imprimer ce message