studio GOBZ'INK "Si le monde n'a absolument aucun sens, qui nous empêche d'en inventer un ?" (Lewis Carroll)

14Sep/090

[bestYoles/Borölok] Animation d’inspiration

Posted by ShamZam

Affiche du film "La Planète au trésor"

En ce moment je complète ma collection avec les classiques de Ghibli (et autres) et de Disney qu'il me manque dans mes sources d'inspiration, pour bestYoles/Borölok. La semaine dernière, j'ai ainsi fait l'acquisition de trois films La Planète au trésor, L'Atlantide, l'empire perdu et Steamboy. Si ces oeuvres me sont réapparues (je les avais déjà vues) extrêmement classique au point du vu du scénario, et sans guère de surprise, j'y ai redécouvert des paysages merveilleux des plus inspirateurs ainsi que quelques idées percutantes.

Pour le premier, La Planète au trésor, j'ai été une nouvelle fois conquis par l'ambiance d'un univers de pirates volants, me confirmant le choix fait d'en faire une faction importante de Borölok. Je pense mixer à la vision classique que l'on a, une composante ethnique, dans la droite ligne des traditions nomades (gitane/tzigane/rom/...). A cela, j'ajouterai une raison politique à ce choix de vie, en rapport avec le pouvoir dictatorial du culte du Soleil et de l'Horlogerie.

Autre élément apprécié que l'on retrouve dans La Planète au trésor, la faune maritime volant tout autour des navires, dans un océan d'étoiles. Avant le visionnage, j'avais prévu une ou deux espèces aquatiques que j'avais rendu volante. Maintenant je réfléchis à mêler complètement faune aérienne et faune aquatique pour s'ébattre parmi les îles volantes de Borölok. Ce qui tend à m'en convaincre, est la justification cohérente qui peut en être faite via l'historique du monde. A suivre...

Extrait du film "La Planète au trésor"

Affiche du film "L'Atlandire, l'empire perdu"Pour le second film, L'Atlantide, l'empire perdu, j'en retire à priori beaucoup moins d'éléments. Pour l'heure, j'ai surtout noté le recours à des véhicules aériens aux formes d'animaux marins.

Le coup du cristal en tant qu'énergie ultime, on me l'avait déconseillé pour Caldeyron car trop classique aussi bien en high fantasy qu'en steampunk... disont que j'ai opté pour quelque chose d'approchant mais de plus coloré et en phase avec la thématique du jeu. Les lecteurs et joueurs me diront si j'ai eu raison.

Comme dit dans un autre billet, bestYoles permettra de jouer des peuples féériques/monstrueux. En ce moment, c'est pour moi la grande hésitation pour la touche finale des profils. Par exemple, pour mon équivalent des fées, il me reste à choisir entre autre entre un Attribut Lumineux ou Flamboyant. Dans L'Atlantide, l'empire perdu, les protagonistes rencontrent des mouches à feu, étranges insectes assurant l'éclairage pour l'installation souterrain de leur campement mais le condamnant le lendemain à l'incendie. Ce passage m'a donc fait penser que la flamboyance pourrait ajouter une composante dramatique au peuple fée qui en serait moins niais d'apparence.

Extrait du film "L'Atlantide, l'empire perdu"

Imprimer ce message
9Sep/093

[bestYoles/Borölok] Ce qu’on y jouera

Posted by ShamZam

Affiche du film PompokoA la manière des kitsunes dans le film Pompoko, les joueurs incarneront dans bestYoles/Borölok des êtres n'appartenant pas à l'espèce régnante, les humains mais vivant à leur crochet. Pouvant venir d'une des nombreuses îles volantes voir même d'un presque autre monde, ils auront fait le choix de s'intégrer dans la société humaine pour différentes raisons. Certains pourront par exemple être des résistants aux lois interdisant la magie, d'autres des féériques blasés de vivre sous terre. Tous passeront néanmoins par l'apprentissage auprès d'un chapelier (PJ ou PNJ), un sorcier humain sympathisant qui les fera passer pour des apprentis. Jusque là ce type de couverture n'a à priori jamais été trahie aux autorités horlogères ou aux inquisiteurs enflammés du culte du Soleil.

Quelques infos sur les races civilisées actuellement prévues (ça peut encore changés !) :

  • Goupils : voisins des loups et renards
  • Chafouins : voisins des pandas roux ou des ratons-laveurs
  • Matagots : voisins des chats et autres félins
  • Mandragores : proches des dryades mais en plus discret et plus bruyant
  • Mourioches : aussi appelés ogres et géants mais aussi gnomes et korrigans
  • Lorialet : descendants des humains ayant tant bien que mal survécu dans leur monde nocturne sans dessus-dessous
  • Sylphe : fusion lumineuse d'une fée et d'un ondin

Imprimer ce message
7Août/090

[Agone] Lamya Majivah (inachevé)

Posted by ShamZam

Lamya Majivah
Momie humaine
Famille dans pompes funèbres, étudiaient en réalité la nécromancie. Lamya était comme sa sœur une mage mais elle était obscurantiste et non jorniste.
Avant sa momification, elle a une innoncente fée noire en familier. Elle est son avatar dans la société condamnée elle à ne plus pouvoir se montrer en public sans esclandre. L'apparence de fée noire lui permet d'ouvrir plusieurs lieux de magie et se garantit contre les curieux et l'interrogation sur l'âge.
Elle est au fait des recherches sur la nécromancie à Lorgol.
Elle tient le quartier des Bourbes en dehors des Echiquiers, ou de toute autre organisation. Elle ne veut personne sur son territoire et le nez dans ses affaires.

Imprimer ce message
18Juil/090

[Agone] Froussine, fée noire ténébreuse (inachevé)

Posted by ShamZam

Froussine

Citation:
Fée noire, Urguemande ténébreuse, Froussine a été découverte par ses sœurs au moment où elle allait devenir Déchue. Son cercle l'enferma dans une chambre afin de la protéger contre elle-même. Cependant, un jour, la pièce fut retrouvée vide. Froussine avait disparu sans que le cercle ne puisse découvrir comment.
Depuis, dans cette petite maison urguemande, lorsqu'une fée noire passe devant une ombre à l'heure du crépuscule, il lui arrive d'entendre un rire cristallin rappelant celui de Froussine.
Cf. Codex Fée noire, p.27


Histoire
Froussine (p.27 du Codex) habitait Lorgol. En fait elle est morte mais a accouché avant de sa maison. Elle a ensuite inversé le processus de contrôle et a réfugié son esprit dans celui de la maison qui est devenu son nouveau corps, éternel.
Au plus proche des ténèbres, portail vivant vers les ténèbres, Froussine s'y est réfugiée juste après avoir accouchée d'une âme pour hanter son ancienne demeure. Se retrouvant aux Abysses où mille démons savourait d'avance leur repas à venir, elle tomba dans ses pas hésitant contre Mélyn. L'individu était un farfadet lui dit-il, devenu déchu comme elle et qui avait été promu Advocatus Diaboli pour s'occuper du chaotique de la Cour des miracles de Lorgol. Au fil des mots échangés, leur amour pour l'Effraie les rapprocha. Ils parlaient d'ailleurs de faire causse commune, lorsque Hécate apparu à eux furieuse. Elle leur demande comment des être aussi si ridicules qu'eux pouvait encore croire posséder un libre-arbitre. Le Haut Diable manifesta son affection pour Froussine. La petite fée en fut ému en quelques sortes mais lui rétorqua que si nouvelle mère pouvait s'entendre avec Arachnia, sans doute elle pouvait le faire avec ce printanier. Elle proposa à tout deux devenir son Ombre, l'assistant particulier de l'Advocatus mais aussi l'agent principal d'Hécate des rues lorgoliennes. Nul mot ne fut ajouté en fin d'argumentation, les décisions coulaient de source.
Depuis Froussine, Ombre de Mélyn, est marchande d'encre mais aussi préceptrice. Elle est une invitée de marque sur les dalles de l'Echiquier Noir et a finit par devenir la Tour des Venelles, se logeant juste en face de son ancienne demeure, sa précédente vie.
La vendeuse quoique semeuse de mystères est une légende urbaine vivante. En effet son mode de déplacement n'est pas allé sans soumettre aux poivrots du soir de mettre la holà sur leur amie nocturne. Froussine est en effet une vielle saisonine qui se meut difficilement et qui a donc opté pour une monture. Peu débrouillarde en travail de la pierre, c'est en papier mâché qu'elle réalisé sa monture. Pied-de-nez au Cavalier Blanc, Froussine lui donna la forme d'une énorme salamandre dont la taille permettait que deux passagers puisses s'installer facilement – on n'a pas dit confortablement - à l'arrière.
Son troisième et dernier enfant qu'elle eut, naquit de la demande d'Arachnia qui fut appuyée par Hécate en la matière. Le travail demanda de longues années de recherches pour qu'au final naisse ce dernier enfant, une chevalière. Bijou très particulier, il avait pour avenir de devenir le nouveau Roi Noir de Lorgol et ainsi, immatériel ne jamais souffrir des affres du temps. Pour réaliser son œuvre, Froussine rencontra nombres de ses pairs et fut d'ailleurs rejeté par le Cercle des Oubliées. C'est auprès du Cercle sombre qu'elle obtenue satisfaction. Non contente du savoir acquis, elles décidèrent qu'elles aideraient Froussine dans l'accouchement à la seule condition que celui soit effectué deux fois. Deux nouveaux futurs Rois Noirs virent le jour et gouvernent depuis les Echiquiers Noirs de Lorgol et Sasmiyana.

Imprimer ce message