studio GOBZ'INK "Si le monde n'a absolument aucun sens, qui nous empêche d'en inventer un ?" (Lewis Carroll)

5Août/090

[Agone] Alessandra Peregrine, maginaire (inachevé)

Posted by ShamZam

Alessandra Peregrine
Dans les ruines d'un Vestige, la vielle maginaire a tenté de faire revivre la saltimbance à Lorgol. Avec des débuts difficiles et peut-être trop spectaculaires, elle a trouvé comment mieux suivre son destin de maginaire en déléguant à Eglanterne l'intendance et à d'autres enchanteurs plus à la mode l'enchantement. Elle est l'artiste de l'œuvre, celle qui retient l'acrobate en train de tomber, crée les décors et costumes, etc.
Avec les déboires rencontrées sur le braconnage de leurs animaux, ils ont préféré limiter cette attraction pour en privilégiée d'autres. Ayant rencontrée le caravansérail de Soleïdin, ils invitèrent La Torche à venir les rejoindre. La Torche est emporté mais agréable et il arriva à Lorgol avec quelques compagnons.
C'est elle qui a fondé la troupe des Héliomades à venir s'installer à Lorgol pour émerveiller son peuple.
Ancien dompteur de griffon des roches. Aujourd'hui plusieurs siège sur des colonnes autour du théâtre à moiti endormies.
Se faisant vielle, la directrice du cirque va devoir se trouver un disciple pour lui céder son Souffle.
Le symbole du cirque est une statue d'un rapace, en fait un griffon des roches mais peu s'en souviennent.

Diablotin enfermé dans une bille de verre qui sert d'œil en remplacement de la cavité vide d'Alessandra. Autre fois très belle jeune femme, elle en a gardé belle apparence mais une figure marquée par les souffrances passées et rappellant que l'ennemi est toujours devant nous.

Elle est maître oiseleur, la fondation de la guilde des Oiseleurs ne lui est peut-être pas étrangère…
L'extermination n'est pas dans sa démarche, elle ne lutte pas contre le Masque mais contre ses instruments de corruption. C'est pour cela qu'elle a éduqué de jeunes garçons à apprivoiser l'animal redouté des campagnes, la chouette effraie pour en faire un animal utile et dont les pouvoirs sont maîtrisés.

Désenchanteresse repentie ?
Elle était autrefois accompagnée

Le spectacle mêlant les griffons des roches a fait naître en son temps tellement de rumeurs sordides et calomnies, à propos notamment du besoin de sang de ces animaux, que les gradins du théâtre se vidèrent bien vite. Les activités d'Alessandra furent surveiller et ses économies se faisant rares, elle ne put nourrir toutes ses bêtes. Ayant toute obéissance sur elle, elle les condamna à être passive devant leur faim. Certaines s'enfuirent d'autres restèrent mais aucune n'attaquèrent les lorgoliens comme le leur avait ordonné Alessandra. Aujourd'hui les alentours du théâtre se composent d'étranges statues, sur le fait de colonnes, on peut y voir de grands oiseaux de proies. Un dicton en est né : Lorsque les oiseaux de pierre s'envoleront, c'est que Lorgol sera à feu et à sang.

Borgne

Lorsqu'elle monta le théâtre des Aubiers, elle était alors accompagné d'un Inspiré, un jeune lutin violoniste qui rendit le Vestige qu'ils avaient sélectionné verdoyant et fut la cause du nom qu'il porte aujourd'hui. Les belles années du début du théâtre virent la symbiose de l'art du lutin et de la dompteuse. Hélas, le lutin connut une poignée d'années après sa montée sur les planches, le dernier stade de la pierreuse qui l'emporta. Alessandra ne remit jamais de cette perte. Ses spectacles en perdirent de l'enchantement à tel point qu'elle sombra et se retira de la scène, voyant qu'elle en venait à induire parfois de la peur chez ses spectateurs. Depuis elle n'a plus jamais pris part sur scène directement. Elle a préférée laisser place à de nouveaux talents, plus en cohérence avec l'humeur du temps. Des spectacles merveilleux, de musique chantant la glorieuse nature accompagnée des balais d'oiseaux, s'ensuivirent jongleries dangereuses et illusions surprenantes.
Fiche
Perfidie
25
Bienfaits
Fulgurance
Funeste Sapience
Peines
Altération du corps : Pilosité devenue plumage
Ténèbres
20
Bienfaits
Conjuration Cercle I
Diablotin expérimenté
Peines
Diablotin farceur : Arsflash
Cauchemars
Souffle
2
Souffleur
Cherche-Ténèbres
Avantages (29)
Don des Bêtes (5)
Maginaire (3)
Enchanteur (2)
Charismatique (3)
Ignifugé (1)
Souffle niv. 2 (15)
Sens accru
Défauts (29)
Borgne (???)
Défiguré (1)
Vieillard (4)
Trac (2)
Poursuivit par les Abysses (3)
Animal extraordinaire (3) : Oiseau urguemand
Mauvaise réputation (1) : Vampire ?
Marque de l'Automne (3)
Marque de l'Automne (3)
Remonté des Abysses (1)
Remonté des Abysses (1)

Imprimer ce message
30Juil/090

[Agone] Cornelin Bouclefer, minotaure (inachevé)

Posted by ShamZam

Cornelin Bouclefer

cf. Souffre-jour n°4
Frère adoptif de Grévelin, Honorin l'adopta quand il suivit les cris déchirant et persifleurs d'une méduse en train d'accoucher d'un rejeton corné. Il ne comprit qu'après avoir vécut la scène que le minotaure qu'il venait de croiser était sans doute le père de l'enfant. Comment un minotaure pour qui la paternité est si importante avait-t-il pu abandonner le fruit d'une union rare ? Sans doute parce que le minoveau n'avait que piètre allure. Jamais avait été vu un si petit être avec de si grandes cornes.
L'enfant fut recueillit par Honorin, par pitié tout d'abord puis par amour ensuite. Tout le sépare de cet être de la saison aux origines, néanmoins il s'agit du seul minotaure qui ne peut l'obliger à lever la tête pour croiser son regard. Cornelin est victime d'un nanisme, rarissime au sein de son Décan, il n'est qu'honte pour celui-ci qui y voit la manifestation de l'Automne. Chez les Bouclefer en revanche, c'est un membre de la famille à part entière dans les sentiments. En terme de hiérarchie et d'héritage, il n'est qu'un étranger au vu des coutumes farfadines. Chez les Hauts-de-Chef, il est connu comme le meilleur contre-assassin du chef.
N'étant pas farfadet, il ne peut intégrer les rangs de la guilde et le port du chapeau haut-de-forme lui est interdit.
Né en dehors des abysses, il n'y connaît rien et n'a côtoyé que peu de démons jusqu'à aujourd'hui. En revanche, son ignorance en matière de démoniaque est largement compensée par ses connaissances en matière de démarches et créatures du Semblant. Ce savoir ayant été d'abord prodigué par Honorin mais aussi éprouvé du bout de ses cornes acérées.
Ses talents et sa tenacité face au Semblant l'ont amené vers un poste obtenu non sans le coup de pouce d'Honorin, c'est-à-dire Cavalier Blanc de la Centrallée. Avec Fandor Dim, il est l'unique autre non-farfadet à posséder un titre de figure supérieur à pion.

Imprimer ce message
11Juil/090

[Agone] Eleveurs de ronces (inachevé)

Posted by ShamZam

Eleveurs de Ronces
Assemblée d'expérimentateur en jardinage. Nombreux lutins sur projet de Sève, étude du Ténarbre, étude du Lettrier, etc.
Communauté de lutins ténébreux jardiniers. L'arrivée récente d'Orticia dans leur groupe leur a ouvert la voie du lien de Sève sur un non-lutin et a précipité toutes leurs projets d'expériences restés en suspens. Afin d'ouvrir leur champs de possibilité ils ont même fait fabriquer un violon rien que pour ouvrir la possibilité d'animation d'arbre.
Ils vont tenter de faire comme sur le Lettrier avec le Ténarbre… !
Dirigé par un polleniste conjurateurs du Cercle IV ou V.
Connu par le Fou noir.
Le dirigeant est un Cavalier Noir.
Sont établis dans les sous-sols de Lorgol sous un quartier à risques : les Bourbes. Explication du pourquoi les postes des blancs disparaissent toujours.
Sont à l'origine directe ou plus insidieuse de la plupart des aberrations qui arpente la ville de Lorgol, qu'il s'agissent des satymes (satyre d'une algue), des sombryres (satyre de Ténarbre), salettriers (satyre d'un arbre-à-lettres), des chloronstres de races différentes, des expériences de de Sève sur humains, saisonins ou autre aberrations.
- Satymes : Satyre née d'une union de la semence paternelle avec une algue. La particularité est qu'il ne possède pas de sabots mais
- Sombrymes : Satyre né de l'accouplement improbable d'un satyre avec la fleur unique d'un Ténarbre.
- Salettriers : Satyre lié du fait de son ascedance à un Arbre-à-lettres
- Vampire végétal : Représentant à la cour Noir de la guilde du fait d'une indifférence aux mondanités du chef.
- Lutin marqué par le printemps

Imprimer ce message
28Juin/090

[Agone] Fleur de Lune, fleur du Ténarbre (inachevé)

Posted by ShamZam

Le sujet des contributions inachevées continue, avec de moins en moins de textes structurés. Les diffuser sur mon blog c'est mettre à la portée de tous ces quelques idées des fois que ça en inspire certains. Je me dis quassi que cette capitalisation me permettra peut-être un jour de revnir dessus pour les finir...


Fleur de Lune

La fleur est lumineuse, d'une blancheur pure entouré d'un halo bleuté.

Durant l'heure Invisible, celle réservée à l'Ombre, un étrange phénomène transforme littéralement le Ténarbre. De ronces sombres comme les ténèbres, il en devient un arbre tout de pourpre fleurit. Les fleurs à la couleur du sang coagulé illuminent dans la nuit comme le soleil durant le jour. Certains suggèrent que la teinte rougeâtre des fleurs tient au sang que l'arbre reçoit de ses victimes, celles qui viennent à se trouver dans les croissances et mouvements de ses branches.
Le pollen des fleurs de l'arbre apparaît asexué mais des expérimentations tendraient à montrer une ressemblance avec les pigments du printemps et laisserait à penser qu'un Décorum ténébreux pourrait être réalisé. Après tout Haagenti a bien réussit à faire naître l'Accord du hautbois (cf. Souffre-Jour 4 – la Maraude, p.??) ?!
Nul n'est par contre besoin de prouver que ces fleurs, malgré la stérilité de leur pollen, puissent engendrer, messire Cornel Finegarde, empereur de la maraude abymoise mais surtout satyre à la peau d'ébène le prouve.

AVANTAGE : ENFANT DU TENARBRE (???, OCCULTE)
(Satyre uniquement)
Comme les démons, le personnage n'est pas figé durant la treizième heure et est en mesure d'agir comme de normal. Il ignore aussi totalement la menace que peut représenter n'importe quel souffre-jour. En effet celui-ci soit l'ignorera soit le traversera comme un objet, les effets correspondront à un être inorganique.
En contrepartie, il y a gain de +1 en Corps ou Esprit Noir pour représenter le paradoxe entre nuit et jour qui s'agite dans le corps du personnage.

Tous les jours, durant l'heure invisible, le ténarbre se pare d'une unique fleur d'un blanc immaculé et phosphorescent. La fleur est tout comme celle de n'imporre quel autre arbre harmondien ensemençable par un satyre. On suppose que le père de Cornel Finegame était un ténébreux qui s'aventura dans les restes agonisant de la défunte forêt de Ténarbre, celle qui voilait le premier Souffre-Jour.

Une gargouille accouchée n'est pas victime du Ténarbre puisque celui-ci n'altère que ce qui est fait de matière organique.

Imprimer ce message