studio GOBZ'INK "Si le monde n'a absolument aucun sens, qui nous empêche d'en inventer un ?" (Lewis Carroll)

19Juil/090

[Agone] Bifas, farfadet (inachevé)

Posted by ShamZam

Bifas le Noir
Bifas n'est pas farfadet charitable et rien ne pourrait venir de lui sans un retour. La négociation de la chute de Philistin au profit de Maldebroc devait lui assurer la place qu'occupe Ferlin, c'est-à-dire celle du Fou. A l'accession au trône, Maldebroc mit fin à leur entente sous de sombres explications. Bifas, fort de ses capacités de manigance ne s'en fut et resta, prit une figure disponible en se faisant Pion par la constitution d'une guilde de Bouffon. Il parvient ainsi à côtoyer tous les grands de Lorgol et à devenir une source d'informations importantes mais aussi un individu presque intouchable… ou en tout cas dont la disparition provoquerait des remous que la Cour des miracles dans son ensemble apprécierait. On ne sait jamais, des fois qu'un remout devienne vague et échoue sur les plages du tribunal…
Son origine est princéenne, ses manières aussi. Il a pour les bourgeois et nobles, le goût de l'exotisme dans ses bouffonneries. Seulement ils ne se rendent pas compte que de son royaume d'origine, il a en a gardé aussi bien d'autres acquis dont des contacts réguliers avec des personnalités princéennes acquises au Semblant, personnes qui lui demandent d'ailleurs en retour de services et fortune, de veiller à faire rouvrir les grilles enfermant les Marelles. Autre souvenir, il a balbutié la Sorcellerie avant de se tourner vers la Sonnaille (cf. Harmonie – Nouvelles magies). A la fois pour percer le secret des Marelles mais pour aussi effectuer des expérimentations, il s'est mis en quête de la Salamandre, cet être abjectement merveilleux.

Rôle mineur du drame Frères ennemis (Casus Master n°4)

Imprimer ce message
17Juil/090

[Agone] Ferlin Rigolgris, fou blanc de Lorgol (inachevé)

Posted by ShamZam

Ferlin Rigolgris

Citation:
Un farfadet étrange que ce Ferlin. Comme tous les Fous partout en Harmonde, personne ne se doute que ce petit bout d’homme habillé de couleurs criardes et au visage maquillé assure à lui seul la cohésion de la cour des miracles à chaque jour qui passe.
Ferlin est la mémoire, le juriste, ainsi que la bonne conscience de la cour. S’il arrive à agir autant, c’est qu’il ne dort jamais – littéralement – et qu’il possède un don particulièrement agaçant pour les agitateurs : se trouver toujours au bon endroit au bon moment. Vous avez l’intention de cambrioler la maison d’un riche magistrat alors que cela vous a été défendu ? Vous trouverez Ferlin en train de regarder votre exploit par-dessus votre épaule, le tout ponctué de remarques désobligeantes et des bruits de grelots.
Seuls les nouveaux à la cour sous-estiment le Fou, généralement le temps de se voir remis à leur place par une remarque cinglante.
Cf. Souffre-Jour n°4 – Lorgol Echiquier Blanc, p.32

Le Fou Blanc s'aide de Fandor Dim pour reconnaître les amis de la Salamandre et pouvoir les inviter en tant que membre d'honneur à la Cour des Miracles. C'est néanmoins un Inspiré qui surveillera de près ces nouveaux filleuls afin qu'ils ne versent pas dans la tentation.
Ancien inspiré, le Fou est devenu un Anonyme comme la Tour de la Citadelle ou plutôt comme lui-même puisqu'il assume les deux rôles.

Ferlin est un Anonyme qui ne subit point la perfidie de son Âme-Ville du faut de la possession d'un artefact absorbant la part de perfidie. Cet objet, appelé le Cœur de Folie est un don que fait le Cercle des Oubliés depuis quelques décennies en échange d'une place de Cavalier au sein de la Cour. Cette figure n'est attribuée à aucune d'elle en particulier mais à tout leur groupe. C'est une exception qui prend en compte l'Appel et leur communautarisme. Aucun Roi ou reine n'y a jamais vu aucune espèce de gêne sinon qu'une fée noire à la Cour parait aussi déplacée qu'une vielle dame dans un parc d'enfant. Le Cœur de Folie vit autant de temps que le règne d'un Fou. Lorsque la personne cède sa place à son successeur, il a le devoir de détruire l'artefact. L'épreuve est difficile car l'âme est devenue la compagne de chaque jour d'occupation du poste. On s'explique par une douleur trop lourde la mise à mort de l'ancienne conscience de la Cour. Elle survient dans les jours qui suivent la succession et fait l'objet d'un contrat d'assassinat, signé par la main même de l'ancien Fou.

Le sceptre du fou amène la mémoire mais aussi aide à mieux connaître la ville.

Imprimer ce message
15Juil/090

[Agone] Guilde des crieurs (inachevé)

Posted by ShamZam

Guilde des Crieurs
Au service du Roi blanc mais infestées d'agents du Masque puisque chaque Anonyme ou individu s'approchant du titre se voit gagné peu à peu par la perfidie qui habite l'Âme de Lorgol.
Composées d'humains et de farfadets.
Elle est en fait une façade au culte rendu à l'Âme-Ville selon les dogmes d'Urbéat. C'est à la fois un moyen de la cacher à des yeux trop curieux et une manière de financer le culte.
La Tour Joueur qui s'occupe de la Citadelle en est un membre éminent. C'est peut-être même un Anonyme qui travaille pour les deux Cours. C'est connu et avéré mais respecté dans le sens où Joueur a semble-t-il toujours respecté son rôle de conseiller tout en restant d'une neutralité exemplaire lors d'enjeux communs aux deux Rois.
Dans ses membres, il y a quelques Anonymes dont la Tour de la Citadelle et le Fou de la Cour des Miracles ainsi qu'un Cavalier Noir, Calisthénie Toichemine.
Joueur s'appelle en fait : Jouvin Eurémie. Il s'agit en fait d'un prisonnier mélancolique, enfermé pour s'être mêlé d'une affaire privée d'un noble puissant. Conjurateur à son entrée, en prison il s'ennuyait ferme et passa donc son temps à regarder par la fenêtre de sa geôle, les danseurs qui virevoltaient sur les toits des bâtiments d'en face. A force de méditations, il en atteint la compréhension de sa relation avec la ville et devint un Anonyme. Ses nouveaux pouvoirs lui permirent de faire la lumière sur son jugement et de récolter suffisamment d'information pour faire tomber le noble sans anicroches. Hélas il devait pour cela sortir, personne ne l'écouterait de là où il était. Il se résolut donc à conjurer par son sang un démon en mesure de le faire s'évader. L'accord qu'il eu avec la créature l'astreigna à utiliser sa liberté au profit de l'Echiquier Noir. Il devint alors Tour pour le Roi Noir. Un soir il rencontra Ferlin, le Fou Blanc qui depuis quelques temps était très intéressé par le personnage. De discussions en palabres, ils en arrivèrent à une conclusion : les deux Echiquiers oeuvrant toutes les deux pour le peuple farfadet et pour la gloire de Lorgol, les informations qu'ils détenaient devaient profiter aux deux cours. Ainsi Jouvin devint Joueur, une Tour Blanche. Il fonda aussi la guilde des crieurs et vérifia qu'un pion de chaque cour y oeuvrerait. Il plaça un chef digne de resplendir sur les dalles blanches et corrompa lui-même un membre doué mais désespérément associal pour les dalles noires.

Imprimer ce message
11Juil/090

[Agone] Eleveurs de ronces (inachevé)

Posted by ShamZam

Eleveurs de Ronces
Assemblée d'expérimentateur en jardinage. Nombreux lutins sur projet de Sève, étude du Ténarbre, étude du Lettrier, etc.
Communauté de lutins ténébreux jardiniers. L'arrivée récente d'Orticia dans leur groupe leur a ouvert la voie du lien de Sève sur un non-lutin et a précipité toutes leurs projets d'expériences restés en suspens. Afin d'ouvrir leur champs de possibilité ils ont même fait fabriquer un violon rien que pour ouvrir la possibilité d'animation d'arbre.
Ils vont tenter de faire comme sur le Lettrier avec le Ténarbre… !
Dirigé par un polleniste conjurateurs du Cercle IV ou V.
Connu par le Fou noir.
Le dirigeant est un Cavalier Noir.
Sont établis dans les sous-sols de Lorgol sous un quartier à risques : les Bourbes. Explication du pourquoi les postes des blancs disparaissent toujours.
Sont à l'origine directe ou plus insidieuse de la plupart des aberrations qui arpente la ville de Lorgol, qu'il s'agissent des satymes (satyre d'une algue), des sombryres (satyre de Ténarbre), salettriers (satyre d'un arbre-à-lettres), des chloronstres de races différentes, des expériences de de Sève sur humains, saisonins ou autre aberrations.
- Satymes : Satyre née d'une union de la semence paternelle avec une algue. La particularité est qu'il ne possède pas de sabots mais
- Sombrymes : Satyre né de l'accouplement improbable d'un satyre avec la fleur unique d'un Ténarbre.
- Salettriers : Satyre lié du fait de son ascedance à un Arbre-à-lettres
- Vampire végétal : Représentant à la cour Noir de la guilde du fait d'une indifférence aux mondanités du chef.
- Lutin marqué par le printemps

Imprimer ce message