studio GOBZ'INK "Si le monde n'a absolument aucun sens, qui nous empêche d'en inventer un ?" (Lewis Carroll)

14Sep/090

[bestYoles/Borölok] Animation d’inspiration

Posted by ShamZam

Affiche du film "La Planète au trésor"

En ce moment je complète ma collection avec les classiques de Ghibli (et autres) et de Disney qu'il me manque dans mes sources d'inspiration, pour bestYoles/Borölok. La semaine dernière, j'ai ainsi fait l'acquisition de trois films La Planète au trésor, L'Atlantide, l'empire perdu et Steamboy. Si ces oeuvres me sont réapparues (je les avais déjà vues) extrêmement classique au point du vu du scénario, et sans guère de surprise, j'y ai redécouvert des paysages merveilleux des plus inspirateurs ainsi que quelques idées percutantes.

Pour le premier, La Planète au trésor, j'ai été une nouvelle fois conquis par l'ambiance d'un univers de pirates volants, me confirmant le choix fait d'en faire une faction importante de Borölok. Je pense mixer à la vision classique que l'on a, une composante ethnique, dans la droite ligne des traditions nomades (gitane/tzigane/rom/...). A cela, j'ajouterai une raison politique à ce choix de vie, en rapport avec le pouvoir dictatorial du culte du Soleil et de l'Horlogerie.

Autre élément apprécié que l'on retrouve dans La Planète au trésor, la faune maritime volant tout autour des navires, dans un océan d'étoiles. Avant le visionnage, j'avais prévu une ou deux espèces aquatiques que j'avais rendu volante. Maintenant je réfléchis à mêler complètement faune aérienne et faune aquatique pour s'ébattre parmi les îles volantes de Borölok. Ce qui tend à m'en convaincre, est la justification cohérente qui peut en être faite via l'historique du monde. A suivre...

Extrait du film "La Planète au trésor"

Affiche du film "L'Atlandire, l'empire perdu"Pour le second film, L'Atlantide, l'empire perdu, j'en retire à priori beaucoup moins d'éléments. Pour l'heure, j'ai surtout noté le recours à des véhicules aériens aux formes d'animaux marins.

Le coup du cristal en tant qu'énergie ultime, on me l'avait déconseillé pour Caldeyron car trop classique aussi bien en high fantasy qu'en steampunk... disont que j'ai opté pour quelque chose d'approchant mais de plus coloré et en phase avec la thématique du jeu. Les lecteurs et joueurs me diront si j'ai eu raison.

Comme dit dans un autre billet, bestYoles permettra de jouer des peuples féériques/monstrueux. En ce moment, c'est pour moi la grande hésitation pour la touche finale des profils. Par exemple, pour mon équivalent des fées, il me reste à choisir entre autre entre un Attribut Lumineux ou Flamboyant. Dans L'Atlantide, l'empire perdu, les protagonistes rencontrent des mouches à feu, étranges insectes assurant l'éclairage pour l'installation souterrain de leur campement mais le condamnant le lendemain à l'incendie. Ce passage m'a donc fait penser que la flamboyance pourrait ajouter une composante dramatique au peuple fée qui en serait moins niais d'apparence.

Extrait du film "L'Atlantide, l'empire perdu"

Imprimer ce message
10Sep/090

[bestYoles] Pas si enfantin que ça !

Posted by ShamZam

Mon jeu bestYoles semble apparemment pour certains, d'une approche enfantine sentant bon le bisounours ! C'est vrai... mais seulement en partit et si vous le jouez comme ça.

J'arrête donc tout de suite ceux que j'aurais mal informé en la matière. En tant qu'individu, je suis quelqu'un d'extrêmement torturé, et je n'ai pus m'empêcher de le faire ressortir dans bestYoles.

Ainsi sera proposé en option de jeu (sans doute dans l'unique supplément prévu, appelé Daemons présentant notamment le totémisme), la possibilité de gérer les démons intérieurs qui habitent l'esprit d'un personnage. La caractéristique liée devrait s'appeler Tourment et venir amoindrir la réserve de Souffle (Qi/Mana/Energie spirituelle/...). La récupération de ce même Souffle devra en plus ou en alternative (nécessite des parties tests pour faire le choix) être gênée par ce Tourment, représentant ainsi les cauchemars qui hanteront les nuits du personnage. Éventuellement ces cauchemars pourront constituer des mini-scène à jouer en aparté, permettant au joueur de plus ou moins limiter l'influence du Tourment sur son repos.

A l'heure actuelle, il est prévu que les Tourments se "gagnent" par la transgression de Tabous, qu'ils soient propres au groupe (appelé Alliance et détaillé dans le supplément Daemons) auquel fera partit le personnage ou à l'inconscient collectif du monde. L'exemple premier car répandu dans bien des mondes est celui du meurtre de son prochain. Plus spécifiquement, dans Borölok, ce sera le recours à une magie visible devant des profanes, et dans Konoko, l'utilisation du feu.

NB : Les images que j'incorporent depuis quelques messages, sont des illustrations de mes propos (cf. message sur le film Numéro 9) ou sinon, et c'est le cas ici, des oeuvres qui m'ont inspiré de près ou de loin le point de règles ou d'univers décrit.

Couverture du JDR Demon - the fallen Jaquette du jeu vidéo Planescape - Torment Affiche du film Au delà de nos rêves

Imprimer ce message
9Sep/093

[bestYoles/Borölok] Ce qu’on y jouera

Posted by ShamZam

Affiche du film PompokoA la manière des kitsunes dans le film Pompoko, les joueurs incarneront dans bestYoles/Borölok des êtres n'appartenant pas à l'espèce régnante, les humains mais vivant à leur crochet. Pouvant venir d'une des nombreuses îles volantes voir même d'un presque autre monde, ils auront fait le choix de s'intégrer dans la société humaine pour différentes raisons. Certains pourront par exemple être des résistants aux lois interdisant la magie, d'autres des féériques blasés de vivre sous terre. Tous passeront néanmoins par l'apprentissage auprès d'un chapelier (PJ ou PNJ), un sorcier humain sympathisant qui les fera passer pour des apprentis. Jusque là ce type de couverture n'a à priori jamais été trahie aux autorités horlogères ou aux inquisiteurs enflammés du culte du Soleil.

Quelques infos sur les races civilisées actuellement prévues (ça peut encore changés !) :

  • Goupils : voisins des loups et renards
  • Chafouins : voisins des pandas roux ou des ratons-laveurs
  • Matagots : voisins des chats et autres félins
  • Mandragores : proches des dryades mais en plus discret et plus bruyant
  • Mourioches : aussi appelés ogres et géants mais aussi gnomes et korrigans
  • Lorialet : descendants des humains ayant tant bien que mal survécu dans leur monde nocturne sans dessus-dessous
  • Sylphe : fusion lumineuse d'une fée et d'un ondin

Imprimer ce message
1Sep/090

[bestYoles/Borölok] Division de l’âme / Numéro 9

Posted by ShamZam

Affiche du film Numéro 9 de BurtonDimanche soir, je suis aller voir le dernier film de Burton dont je suis plutôt fan, ses univers de dark fantasy ayant toute mon attention. Il s'agit d'un film d'animation, en image de synthèse, qui s'appelle Numéro 9, Nine en anglais. Pour moi, ce n'est de loin pas la perle du moment et je ne gagerais pas sur une durée en salle de plus de quelques semaines. En effet, un peu comme pour L'étrange noël de monsieur Jack, le film présente un scénario typiquement enfantin sur fond d'univers gothique. Il y ai question de la quête d'un héros à la naïveté dangereuse mais en accord avec la morale populaire : pas de sacrifice pour le salut de la majorité, mais par contre on peut risquer la vie de plusieurs pour tenter (d'essayer) de sauver sans grand espoir juste un individu. A l'opposé, l'univers décrit est sombre et plutôt désespéré., dans la lignée de Matrix. Bref il m'est apparu magnifique ! Des scènes de grande violence viennent surenchérir l'ombre au tableau rendant pour moi ce film difficile d'accès pour les jeunes. Sentiment néanmoins amoindrit par le souvenir d'Intelligence artificielle, le film présentait le même genre de scène d'éventration de robot, or il a eu plus d'impact émotionnel sur les adultes que sur les adolescents (dans mon entourage tout du moins).

De ce visionnage, et c'est pour ça que j'en parle ici, j'en ai retiré une idée de machine pour bestYoles. L'idée peut vous spoiler aussi arrêtez vous-là dans votre lecture si vous ne l'avez pas encore vu.

Numéro 9 présente un inventeur qui a réussit à animer le corps de robots. Pour cela, il a eu recours à un filtre, entre mécanique et magie, sorte d'extracteur d'âme, pouvant en prélever une partie pour l'insuffler dans un corps robotique. Si le concept de division de l'âme était déjà prévu pour bestYoles, je n'avais pas pensé à le permettre via une machine. Or ce medium peut typiquement s'insérer dans un univers steampunk. Je l'ai donc ajouté à l'équipement disponible d'une des factions.

Photo du film Numéro 9

Imprimer ce message