studio GOBZ'INK "Si le monde n'a absolument aucun sens, qui nous empêche d'en inventer un ?" (Lewis Carroll)

11Août/090

[Agone] Ermelin Grémant, advocatus diaboli (inachevé)

Posted by ShamZam

Ermelin Grémant
Ce nain était un fin négociateur en matière de démonologie mais c'était et est aussi un des plus fabuleux inventeurs qui est usé les outils de la tour. Ancien élève, son talent fut tant et si bien apprécié que Belphégor en fit son favori sur Lorgol. Devenu Advocatus Diaboli, il prit la tête de l'école de la Tour et fonda la guilde destinée à servir de façade et ainsi naquit la Confrérie des Noirs orfèvres.
Selon le badaud, leur nom serait l'indication du lieu où se trouve leur atelier principal, soit le Bois Noirs ou bien sinon du fait que c'est leurs produits d'ébène et d'onyx qui en seraient les plus magnifiques.

Imprimer ce message
6Juil/090

[Agone] Maldebroc & la Ballerine (inachevé)

Posted by ShamZam

Maldebroc & la Ballerine

"Ce fut l'œuvre d'un farfadet hélas allergique aux étincelles qui pourtant ne rêvait que de manipuler les Danseurs. Il étudia la mécanique des serrures et même l'horlogerie des nains pour créer un Danseur entièrement mécanique, construit à base d'éclat. Grâce à ce qu'il nomma Ballerine, il aurait enfin réussit à pratiquer l'Impulsion. La plupart des membres du Cryptogramme-Magicien trouvent cette histoire ridicule, n'imaginant pas qu'on puisse reproduire les effets des Danseurs."
Cf. Codex Farfadet p.31

Ce sont trois membres de la guilde keshite, les Machineurs, qui découvrirent par hasard l'existence de ce qu'ils appelèrent dans leur ignorance "L'Eclat vivant" et qui n'est autre que la Flamme et les possibilités d'utilisations de celle-ci sur des automates. C'est ainsi qu'un automate de forme humanoïde, appelé Ballerine, démontra toutes les capacités d'un véritable Danseur. La possibilité de marier Emprise aux gadgets semble évidemment miraculeuse et capable de ramener à des merveilles mécaniques dignes de la Flamboyance. Les Machineurs étudient actuellement en secret la manière de mener de tels projets.
Cf. La Sentence de l'Aube – Les Secrets du Printemps, p.142

Maître de la guilde des Machineurs, en possession de l'ancien cadeau de son confrère du royaume désertique, il est très intrigué par cette créature qu'il n'ose décortiquer quand bien même l'envie le hante. Son confrère lui a promis les plans de l'automate dès qu'une version propre pourrait être acheminé jusqu'à lui, mais plus les jours passent plus le mystère et les possibilités de la Ballerine le tiraillent.
En terme de règles, la Ballerine ne peut exécuter que des sorts "appris" c'est-à-dire programmé par un système de mécanisme. Ceux qu'elle est aujourd'hui en mesure de produire sont six sorts de niveaux faibles : Nourriture saine, Impression de Vérité, Voir à travers un mur, Verrouiller, Touché ardent et Percer les ténèbres.
Toute magie intuitive est impossible mais par contre, la Ballerine fait fit des obédiences et peut lancer des sorts réservés à des traits aussi différents que le blanc et noir. Pour lancer un sort il reste nécessaire de toucher, actionner ou interagir avec la Ballerine comme pour un Danseur mais ici les émotions ne seront d'aucune aide.

Imprimer ce message
2Juil/090

[Agone] Wohamogawa, géante conjuratrice (inachevé)

Posted by ShamZam

Nouvel article du jour, je poursuis toujours la diffusion de mes esquisses d'aides de jeu pour Agone.


Wohamogawa
Cette géante n'avait pas pour habitude de conjurer de démon de combat, se suffisant à elle-même pour assurer sa sauvegarde. Loin d'elle était d'envisager qu'un arbre si étrange puisse en si peu de temps pousser jusqu'à lui transpercer le cœur, fusse-t-il le Ténarbre. Sa peine se répandit, du cœur dans laquelle s'enchâssait maintenant une branche noire, s'écoulait un noir liquide empoisonné. Celui-ci souilla le sol sur lequel il se déversa et pollua bien vite la région environnante soit le nord est des Mille Tour Descendante de Womgom, par cette fin funeste son âme ne pouvait atteindre le repos aussi son esprit se catapulta dans celui de son serviteur habituel, en activité, à savoir son démon facétieux, un ambré.
Son sort lui a suggéré une action à réaliser pour le bien de l'Inspiration : éliminer la menace du Grand Topaze. Son but est de faire invoquer par un autre descendant de Womgom, le Grand Topaze afin que celui-ci soit prisonnier de la conscience du géant et que cela le prive de sa conscience.

Avait un compagnon Terne, un nain, Ermelin Grémant qui a intégré l'école de la Tour des Glyphes où lui et son compagnon sous la forme d'un démon enseigne. Il est amusant pour les élèves de voir leur professeur jouer avec un Danseur et pratiquer la magie blanche. La Tour des Glyphes reste par ce biais inviolée des félons du Masque. Tout postulant reçoit la visite impromptue de Dame Hamone qui exécute tout prétendant gêné par ses prouesses d'Emprise jorniste.

Conjuratrice peintre mêlant peinture du printemps et de l'été. Référence en matière de Décorum à Lorgol.

Le démon facétieux, de 3ème cercle a été asservit auparavant et sert maintenant de réceptacle à l'esprit de Woha.
Le démon est une sorte de copie donc un artiste, érudit et bien costaud.

En s'incarnant dans le corps d'un démon, Woha entend pouvoir agir pour l'Inspiration en se préservant d'une descente plus importante vers les ténèbres voir une corruption plus insidieuse.
La géante veille à ne pas avoir de jumeau démoniaque pour éviter de libérer un autre monstre sur une Lorgol bien assez torturée.

La Flamme de la géante est une parcelle de celle de feu Paidric, Flamme vive qui fut morcelée par le trident d'Ylasse.

Géant prisonnier du Ténarbre le jour où celui-ci a poussé. Ne pouvant plus bouger celui-ci s'est lancé avec moult souffrances, ses dernières gouttes d'encres, son sang et l'aide de son diablotin l'invocation d'un démon puissant. Par sa capacité particulière à se concentrer, le géant est parvenu à appeler une créature depuis les hauts cercles mais aussi a proposé une bien étrange connivence.
Ceux avec Sang De Womgom ne peuvent mourir mais dorment longtemps.
Le géant venait enquêter sur la source éternelle. Touché par l'arbre lorsqu'il s'en approchait, son sang ruissela et se mélangea à l'eau de la source. Depuis l'eau qui s'écoule de Lorgol est rosée et a des vertues parfois surprenantes, entre sublimation estivale et obscure ténébreuse. Par sa mort, le géant a souillé l'Harmonde et est donc maintenu dans une non-vie à jamais.
Conjurateur du troisième cercle ?
Les connivences qui liaient le géant à ses démons sont devenues caduques avec sa non-mort, ce qui fait que chacun est libre d'arpenter l'Harmonde

En raison de son somnambulisme du géant, le diablotin est bien en peine et cherche surtout à maintenir son maître en vie

C'est un ancien porteur de flamme, inspiré lui-même qui venait donner à Malicène à la tour Phileristis, une flamme très puissante. En chemin, celui-ci est tombé dans une embuscade tendue par des Masquards. Sa mort entrainée par des hémorragies importantes a fait se déverser son sang venimeux (peine : sang empoisonné) qui l'a condamné non à la mort mais aux sommeil éternel. Plongé dans une torpeur infinie, le géant s'est juré de se venger des masquard ce qu'il fit avec brio et de retrouver la flamme qu'il appaortait. A l'heure actuelle cette flamme, n'a jamais été retrouvé.

Comment donner un génie à Lorgol :
- Apporter bénédiction d'une des trois merveilles sur la Flamme flamboyante
- Lier le géant endormit au Ténarbre pour que son sang soit remplacé par la Sève du Ténarbre.

Auprès du corp du Géant git une énorme lanterne brisée. La manufacture prouve qu'il s'agit d'une lanterne de donneur de flamme.
Le géant semble dormir, d'ailleurs ses ronflements sonores qui avec l'écho et les variations des tours tonnent dans le labyrinthe et éloigne les curieux.
La cohorte démoniaque du géant tend à la protéger, à la réveiller mais s'opposera toujours à sa sanctification qui les enverrait tout droit de retour aux Abysses.

Imprimer ce message