studio GOBZ'INK "Si le monde n'a absolument aucun sens, qui nous empêche d'en inventer un ?" (Lewis Carroll)

9Sep/093

[bestYoles/Borölok] Ce qu’on y jouera

Posted by ShamZam

Affiche du film PompokoA la manière des kitsunes dans le film Pompoko, les joueurs incarneront dans bestYoles/Borölok des êtres n'appartenant pas à l'espèce régnante, les humains mais vivant à leur crochet. Pouvant venir d'une des nombreuses îles volantes voir même d'un presque autre monde, ils auront fait le choix de s'intégrer dans la société humaine pour différentes raisons. Certains pourront par exemple être des résistants aux lois interdisant la magie, d'autres des féériques blasés de vivre sous terre. Tous passeront néanmoins par l'apprentissage auprès d'un chapelier (PJ ou PNJ), un sorcier humain sympathisant qui les fera passer pour des apprentis. Jusque là ce type de couverture n'a à priori jamais été trahie aux autorités horlogères ou aux inquisiteurs enflammés du culte du Soleil.

Quelques infos sur les races civilisées actuellement prévues (ça peut encore changés !) :

  • Goupils : voisins des loups et renards
  • Chafouins : voisins des pandas roux ou des ratons-laveurs
  • Matagots : voisins des chats et autres félins
  • Mandragores : proches des dryades mais en plus discret et plus bruyant
  • Mourioches : aussi appelés ogres et géants mais aussi gnomes et korrigans
  • Lorialet : descendants des humains ayant tant bien que mal survécu dans leur monde nocturne sans dessus-dessous
  • Sylphe : fusion lumineuse d'une fée et d'un ondin

Imprimer ce message
7Juil/090

[Agone] Paidric, l’un des pères fondateurs de Lorgol (inachevé)

Posted by ShamZam

Paidric
Ce texte s'appuie sur l'aide de jeu sur les Flammes de EGM et GDF.

Paidric mourut dans les eaux de ce qui a été nommée la baie des tumultes durant la direction de Lorgol par Alomée. Sa mort attira à son cadavre, Ylasse l'ondin, merveille protectrice de la cité (cf. Dramatis Personae p.). Le sacrifice de l'homme se marqua dans sa Flamme, la rendant plus vive encore qu'elle ne l'était. Comme elle plongeait dans les Abymes aquatiques, Ylasse eut peur qu'elle soit à même de réveiller la tarasque Orcanth, endormie depuis des éons. N'ayant pas le pouvoir de manipuler les Flammes, puissance destructrice plutôt que conservatrice, il en appliqua son pouvoir sur l'objet d'inquiétude. En réaction celle-ci se divisa en neuf Flammes amoindries et moins ostensibles par les sbires du Semblant. Le destin les amena tout de même à s'en emparer de trois. L'une fut donnée suivant le cycle des Flammes à un homme prometteur. Hélàs sa frustration de ne pouvoir faire valoir un don qui puisse évoluer l'amena à tutoyer le Masque en peu d'années. Celui-ci l'aida autant à compenser le manque de talent qu'il ressentait qu'à en comprendre la raison. Ilse met dès lors en quête de ses Flammes jumelles. Son nouveau maître sentit le danger de perdre un sbire ayant profondément enlaidit sa Flamme et le fit accompagner d'un Masquard. Comprenant le sens caché de la venue de son nouvel ami, le Félon joua un jeu dangereux, le jeu de la tricherie. Disciple voulant dépasser le maître, il ne parvint qu'à fournir au Semblant de nouvelles Flammes et à se condamner totalement. L'étrange particularité de ces Flammes ne fut découverte qu'à la mort du premier d'entre les trois. En se détachant du corps, elles en perdaient toute trace de corruption, lavées, les essences ténébreuses et perfides s'étant séparées. Depuis les trois Flammes sont de génération en génération insuffler à de jeunes artistes prometteurs qui très vite se heurtent aux murs de la frustration comme leur prédécesseur. De nos jours l'une habite celui de Bifas.

Imprimer ce message
30Juin/090

[Agone] Ylasse, une des 3 Merveilles gardienne de Lorgol (inachevé)

Posted by ShamZam

L'Ondin de Lorgol - Ylasse

Ce texte s'appuie sur l'aide de jeu sur les Flammes de EGM et GDF.

A chaque Saint Paidric, il est de coutume que les marins qui ont perdus quelqu'un dans les flots de la Mer Echancrée se suicide. Nulle attache à des rochers ou poids mais simplement absorption d'une algue très toxique qui gagne tout le corps en immersion.

Le Masque rit de cette coutume grotesque qu'il a sut imposer à la population lorgolienne et qui chaque année lui permet de grossir les rangs de son armée de Revenants avec laquelle il se jure un jour d'envahir Lorgol et d'en faire sa ville, son temple.

Ylasse, l'ondin se sent impuissant et ne peut agir franchement sans menacer de réveiller la Tarasque. Il a donc prit l'habitude de pleurer la pluie marine de cadavre qu'il honore et dispose dans une nécropole dans les profondeurs du port. Son labeur fut un jour récompenser par la chute d'une femme à la peau violacée dont la chevelure serpentine s'évertuait à la mordre de part en part, semblant par la même ralentir voir détruire l'action de l'algue meurtrière. L'ondin, le cœur éveillé surgit à ses côtés pour participer à l'extraction de cette plante mortelle. La mortelle, reconnaissante, accepta de partager son calvaire et sa vie et devint muirène. Exempte du traité implicite entre merveilles et tarasque, elle assista à toutes les Saint Paidric pour y sélectionner une femme, si possible une méduse et la ramener à Ylasse. Par ce tribu ridicule, elle n'éveillait ainsi pas l'attention du Masque et permit à Ylasse et elle-même d'obtenir compagnie. Les faussement noyées forment aujourd'hui le harem d'Ylasse mais aussi un corps entraîné aux combats marins préparé pour lutter le jour du réveil du dragon des eaux.

Paidric mourut dans les eaux de ce qui a été nommée la baie des tumultes durant la direction de Lorgol par Alomée. Sa mort attira à son cadavre, Ylasse. Le sacrifice de cet homme se marqua dans sa Flamme, la rendant plus vive encore qu'elle ne l'était. Mais plongeant dans les Abymes aquatiques, il eut peur qu'elle soit à même de réveiller Orcanth. N'ayant pas le pouvoir de manipuler les Flammes, puissance destructrice plutôt que conservatrice, il en appliqua son pouvoir sur l'objet d'inquiétude qui se divisa en neuf Flammes amoindries et moins ostensibles par les sbires du Semblant. Le destin les amena tout de même à s'en emparer de trois. L'une fut donnée suivant le cycle des Flammes à un homme prometteur mais dont la frustration de ne pouvoir faire valoir un don qui puisse évoluer l'amena à tutoyer le Masque en peu d'années. Celui-ci l'aida autant à compenser le manque de talent qu'il ressentait qu'à en comprendre la raison. Ilse met dès lors en quête de ses Flammes jumelles. Son nouveau maître sentit le danger de perdre un sbire ayant profondément enlaidit sa Flamme et le fit accompagner d'un Masquard. Comprenant le sens caché de la venue de son nouvel ami, le Félon joua un jeu dangereux, le jeu de la tricherie. Disciple voulant dépasser le maître, il ne parvint qu'à fournir au Semblant de nouvelles Flammes et à se condamner totalement. L'étrange particularité de ces Flammes ne fut découverte qu'à la mort du premier d'entre les trois. En se détachant du corps, elles en perdaient toute trace de corruption, lavées, les essences ténébreuses et perfides s'étant séparées. Depuis les trois Flammes sont de génération en génération insuffler à de jeunes artistes prometteurs qui très vite se heurtent aux murs de la frustration comme leur prédécesseur. De nos jours l'une habite celui de Bifas.

Imprimer ce message
18Mar/092

[Douces étoiles] Prototype des cartes

Posted by ShamZam

Première diffusion d'un travail graphique sur ce blog, je commence avec le résultat d'une journée de congés passée à créer le prototype des cartes de mon n-ième nouveau jeu de rôles : Douces étoiles. Je me suis basé sur un modèle de carte Muse Card Template [link] de DarkJediPrincess [link] que j'ai modifié à ma sauce et coloré. J'ai cherché des couleurs que j'espère à la fois en accord avec le thème stellaire et un aspect adapté pour les enfants.

Perle des ondins

Imprimer ce message