studio GOBZ'INK "Si le monde n'a absolument aucun sens, qui nous empêche d'en inventer un ?" (Lewis Carroll)

20Oct/0912

[Drôles d’étoiles] Des visuels et une intro au spin-off « Drôles de lutins »

Posted by ShamZam

Luma de Super Mario Galaxy par DarkJakSemaine prochaine je serais en vacances, de retour sur le lieu de mon stage de clown de l'an dernier. Cette fois, je n'y vais que pour aider à retaper la maison. J'y reverrais avec joie les Rousseaux, formateurs clownesques  de la compagnie Nez à nez, et donc leurs deux jeunes filles à l'origine de la création de Drôles d'étoiles. L'inscription s'est faite rapidement, il y a à peine 1 semaine. De ce fait, c'est le branle-bas-de-combat pour finir une version jouable alors même que j'avais abandonné le jeu.

J'ai pas mal avancé et simplifié le tout et je me suis même payé le luxe de préparer des cartes travaillées pour ces premières parties de tests. En attendant de vous diffuser prochainement le résultat de cette entreprise, je ne peux résister à vous présenter les visuels de quelques cartes de jeux :


Moon pearl - recto by ~Shamzam on deviantART

Moon pearl - verso by ~Shamzam on deviantART

Sun - recto by ~Shamzam on deviantART

Sun pearl - verso by ~Shamzam on deviantART

Sun and moon pearls - recto by ~Shamzam on deviantART

Durant le développement de Drôles d'étoiles, plusieurs concepts et théorie ont été avancées, jetées puis ressorties et enfin définitivement écartées. Néanmoins il est apparu que certaines idées, si elles n'avait pas leur place dans Drôles d'étoiles, pouvaient en avoir dans un jeu consacré. De là a émergé le projet de faire des petits jeux, toujours pour jeune public, s'intégrant dans un même univers et utilisant des mécaniques proches voir identiques.

La reprise du développement de Drôles d'étoiles m'a amené à revoir complètement le jeu, à la fois pour tenir les délais et suite aux conseils et remarques reçues (notamment par la communauté SilentDrift). Quelques coupes franches n'ont pas été simples à accepter car j'aimais beaucoup les idées sous-jacentes. Or je ne suis qu'un créateur de jeu de rôles parmi tant d'autres et comme eux, j'ai une plus grande tendance à faire naître des projets qu'à les finir. Mais comme le faisait remarquer Pyromago sur son blog, qu'importe, le tout est de se faire plaisir !

Le premier petit jeu sur les deux qui pourraient émerger de cette réflexion est Drôles de lutins. Dans le même genre que son parent, le jeu proposera d'incarner des petits êtres féériques doués d'un grand altruisme aventureux. Il ne s'agira donc pas d'étoiles mais de lutins, plus proches des humains. Au lieu d'être séparés entre le Visible (Soleil) et l'Invisible (Lune), eux verront leur balance axée sur la Réalité (Soleil) et le Rêve/Magie (Lune). Une notion obscure sera aussi ajoutée sous la forme du Cauchemar (Lune noire) pour complexifier et développer la profondeur de jeu. Il ne sera plus non plus question de pouvoir de métamorphose mais d'enchantement d'objets. De l'enfant mimétique on passera à l'enfant bricoleur. Chaque lutin pouvant avoir jusqu'à 8 objets, sachant que 4 objets d'une même série constitueront une panoplie. Chaque objet aura un pouvoir et sera échangeable avec les autres personnages. De plus les panoplies apporteront une magie libre basée sur un élément, celui de la série.

Illustration de Jherry

A priori les 2 jeux seront compatibles et permettront des cross-over, notamment pour faire jouer des jeunes d'âges différents. En effet, si Drôles d'étoiles s'adressent à des très jeunes, Drôles de lutins sera plus approprié pour leurs aînés.

Autre petit jeu de rôles à l'état de simple jetée d'idées,Un éventuel deuxième spin-off pourrait venir lorgner du côté des allumeurs de réverbères, des croque-mitaines et des ombres chinoises...

Couverture d'un livre sur les ombres chinoises L'allumeur de réverbères du Petit Prince Couverture de la BD Humphrey Dumbar, le croquemitaine

Imprimer ce message
14Sep/090

[bestYoles/Borölok] Animation d’inspiration

Posted by ShamZam

Affiche du film "La Planète au trésor"

En ce moment je complète ma collection avec les classiques de Ghibli (et autres) et de Disney qu'il me manque dans mes sources d'inspiration, pour bestYoles/Borölok. La semaine dernière, j'ai ainsi fait l'acquisition de trois films La Planète au trésor, L'Atlantide, l'empire perdu et Steamboy. Si ces oeuvres me sont réapparues (je les avais déjà vues) extrêmement classique au point du vu du scénario, et sans guère de surprise, j'y ai redécouvert des paysages merveilleux des plus inspirateurs ainsi que quelques idées percutantes.

Pour le premier, La Planète au trésor, j'ai été une nouvelle fois conquis par l'ambiance d'un univers de pirates volants, me confirmant le choix fait d'en faire une faction importante de Borölok. Je pense mixer à la vision classique que l'on a, une composante ethnique, dans la droite ligne des traditions nomades (gitane/tzigane/rom/...). A cela, j'ajouterai une raison politique à ce choix de vie, en rapport avec le pouvoir dictatorial du culte du Soleil et de l'Horlogerie.

Autre élément apprécié que l'on retrouve dans La Planète au trésor, la faune maritime volant tout autour des navires, dans un océan d'étoiles. Avant le visionnage, j'avais prévu une ou deux espèces aquatiques que j'avais rendu volante. Maintenant je réfléchis à mêler complètement faune aérienne et faune aquatique pour s'ébattre parmi les îles volantes de Borölok. Ce qui tend à m'en convaincre, est la justification cohérente qui peut en être faite via l'historique du monde. A suivre...

Extrait du film "La Planète au trésor"

Affiche du film "L'Atlandire, l'empire perdu"Pour le second film, L'Atlantide, l'empire perdu, j'en retire à priori beaucoup moins d'éléments. Pour l'heure, j'ai surtout noté le recours à des véhicules aériens aux formes d'animaux marins.

Le coup du cristal en tant qu'énergie ultime, on me l'avait déconseillé pour Caldeyron car trop classique aussi bien en high fantasy qu'en steampunk... disont que j'ai opté pour quelque chose d'approchant mais de plus coloré et en phase avec la thématique du jeu. Les lecteurs et joueurs me diront si j'ai eu raison.

Comme dit dans un autre billet, bestYoles permettra de jouer des peuples féériques/monstrueux. En ce moment, c'est pour moi la grande hésitation pour la touche finale des profils. Par exemple, pour mon équivalent des fées, il me reste à choisir entre autre entre un Attribut Lumineux ou Flamboyant. Dans L'Atlantide, l'empire perdu, les protagonistes rencontrent des mouches à feu, étranges insectes assurant l'éclairage pour l'installation souterrain de leur campement mais le condamnant le lendemain à l'incendie. Ce passage m'a donc fait penser que la flamboyance pourrait ajouter une composante dramatique au peuple fée qui en serait moins niais d'apparence.

Extrait du film "L'Atlantide, l'empire perdu"

Imprimer ce message
9Sep/093

[bestYoles/Borölok] Ce qu’on y jouera

Posted by ShamZam

Affiche du film PompokoA la manière des kitsunes dans le film Pompoko, les joueurs incarneront dans bestYoles/Borölok des êtres n'appartenant pas à l'espèce régnante, les humains mais vivant à leur crochet. Pouvant venir d'une des nombreuses îles volantes voir même d'un presque autre monde, ils auront fait le choix de s'intégrer dans la société humaine pour différentes raisons. Certains pourront par exemple être des résistants aux lois interdisant la magie, d'autres des féériques blasés de vivre sous terre. Tous passeront néanmoins par l'apprentissage auprès d'un chapelier (PJ ou PNJ), un sorcier humain sympathisant qui les fera passer pour des apprentis. Jusque là ce type de couverture n'a à priori jamais été trahie aux autorités horlogères ou aux inquisiteurs enflammés du culte du Soleil.

Quelques infos sur les races civilisées actuellement prévues (ça peut encore changés !) :

  • Goupils : voisins des loups et renards
  • Chafouins : voisins des pandas roux ou des ratons-laveurs
  • Matagots : voisins des chats et autres félins
  • Mandragores : proches des dryades mais en plus discret et plus bruyant
  • Mourioches : aussi appelés ogres et géants mais aussi gnomes et korrigans
  • Lorialet : descendants des humains ayant tant bien que mal survécu dans leur monde nocturne sans dessus-dessous
  • Sylphe : fusion lumineuse d'une fée et d'un ondin

Imprimer ce message
11Août/090

[Agone] Wilbur Videgulot, poivrot élémentaliste (inachevé)

Posted by ShamZam

Wilbur Videgulot
Voilà bien un personnage atypique que ce Wilbur. Ancien prêtre du culte des Fondateurs, il fut jugé trop défroqué pour être gardé parmi les membres de l'ordre. Rejeté, il écuma les tavernes du Port, appelant son Saint patron au secours de son désespoir. Ne voyant rien, il tentant de se suicider et opta pour un le ponton du phare célèbre pour ce type d'action. Il y trouva une autre personne, une belle jeune femme à l'amour trop éprouvé par de multiples tromperies masculines. Jetant plus vite qu'il n'était parvenu à le constituer, son bardas de mort, Wilbur se jeta tel un héros sauvant sa belle au devant de la femme pour la convaincre que rien ne pouvait entraîner une telle fin tant la vie pouvait être belle. L'exemple en était pour lui cette étrange rencontre de cette femme diaphane à la peau bleutée et au regard maternel.
Au petit matin, Wilbur s'éveilla au pied du phare, en même temps qu'un sourd mal de tête digne de sa pire cuite. Ce qui l'étonna fut que sa bouteille loin d'être vide semblait remplit et que son contenu semblait vouloir en sortir. De ce fait il déboucha. Une petite créature filiforme, aux formes gracieuses lui intima le silence et en peu de temps la joie, la joie de se sentir lié à quelchose en ce bas Harmonde.
Wilbur, de cette nuit, n'en comprit rien mais n'en retint qu'une chose, elle fut la première des merveilleuses périodes passées aux côtés d'Andréline, élémentäe d'eau pour qui il portait une affection toute amoureuse.
Il ne connut plus jamais la cuite, ne côtoya l'alcool qu'avec respect, et aucune femme ne parvint autant à l'émouvoir que son familier élémentaire.
Resté prête défroqué de Paidric, Wilbur est conseiller de vie, il erre dans le port, prêt à aider tout marin dans la panade, partageant sa maigre miche de pain avec le mendiant, miche de mie qu'il reçut comme maigre gratitude d'avoir garder toute une journée durant en plein soleil, des caisses dont le contenu lui importa peu.
Du côté d'Andréline, Wilbur se montre comme un parfait amant et pour un occultiste comme un mage élémentaire de valeur dont toute l'érudition est pasée par le pragmatisme.

Cf. Aide de jeu sur l'élémentalisme par EGM

Imprimer ce message