studio GOBZ'INK "Si le monde n'a absolument aucun sens, qui nous empêche d'en inventer un ?" (Lewis Carroll)

28Juin/090

[Agone] Fleur de Lune, fleur du Ténarbre (inachevé)

Posted by ShamZam

Le sujet des contributions inachevées continue, avec de moins en moins de textes structurés. Les diffuser sur mon blog c'est mettre à la portée de tous ces quelques idées des fois que ça en inspire certains. Je me dis quassi que cette capitalisation me permettra peut-être un jour de revnir dessus pour les finir...


Fleur de Lune

La fleur est lumineuse, d'une blancheur pure entouré d'un halo bleuté.

Durant l'heure Invisible, celle réservée à l'Ombre, un étrange phénomène transforme littéralement le Ténarbre. De ronces sombres comme les ténèbres, il en devient un arbre tout de pourpre fleurit. Les fleurs à la couleur du sang coagulé illuminent dans la nuit comme le soleil durant le jour. Certains suggèrent que la teinte rougeâtre des fleurs tient au sang que l'arbre reçoit de ses victimes, celles qui viennent à se trouver dans les croissances et mouvements de ses branches.
Le pollen des fleurs de l'arbre apparaît asexué mais des expérimentations tendraient à montrer une ressemblance avec les pigments du printemps et laisserait à penser qu'un Décorum ténébreux pourrait être réalisé. Après tout Haagenti a bien réussit à faire naître l'Accord du hautbois (cf. Souffre-Jour 4 – la Maraude, p.??) ?!
Nul n'est par contre besoin de prouver que ces fleurs, malgré la stérilité de leur pollen, puissent engendrer, messire Cornel Finegarde, empereur de la maraude abymoise mais surtout satyre à la peau d'ébène le prouve.

AVANTAGE : ENFANT DU TENARBRE (???, OCCULTE)
(Satyre uniquement)
Comme les démons, le personnage n'est pas figé durant la treizième heure et est en mesure d'agir comme de normal. Il ignore aussi totalement la menace que peut représenter n'importe quel souffre-jour. En effet celui-ci soit l'ignorera soit le traversera comme un objet, les effets correspondront à un être inorganique.
En contrepartie, il y a gain de +1 en Corps ou Esprit Noir pour représenter le paradoxe entre nuit et jour qui s'agite dans le corps du personnage.

Tous les jours, durant l'heure invisible, le ténarbre se pare d'une unique fleur d'un blanc immaculé et phosphorescent. La fleur est tout comme celle de n'imporre quel autre arbre harmondien ensemençable par un satyre. On suppose que le père de Cornel Finegame était un ténébreux qui s'aventura dans les restes agonisant de la défunte forêt de Ténarbre, celle qui voilait le premier Souffre-Jour.

Une gargouille accouchée n'est pas victime du Ténarbre puisque celui-ci n'altère que ce qui est fait de matière organique.

Imprimer ce message