studio GOBZ'INK "Si le monde n'a absolument aucun sens, qui nous empêche d'en inventer un ?" (Lewis Carroll)

27Août/090

[bestYoles] Abandon du monde Caldeyron

Posted by ShamZam

BD La compagnie des glacesSi vous avez suivit un peu les derniers messages ou si vous connaissez un peu mon projet de JDR bestYoles, vous savez que Caldeyron était un des mondes que je voulais développer pour agrémenter le multivers (plusieurs univers parallèles). Il devait être question d'un monde au bord de l'apocalypse du fait d'un dieu créateur emprunt de tourments. L'ombre de ce dernier, la part subconsciente, matérialisée par les ténèbres ou le néant (je n'avais pas arrêté mon choix) devait amené une ambiance sombre et glauque, mais surtout pessimiste. Sauf que paradoxalement, je ne sais pas développer une telle ambiance ! De plus avec la reprise  et suite de Nouvelle donne sous la forme de CARTOM, j'ai déjà un projet "adulte" (responsabilités, violence, choix, déité, ...) dans les tuyaux. Comme je ne suis aller qu'au jeté d'idée pour Caldeyron et que plusieurs concepts qui me plaisaient (équipement steampunk, lutte de factions, villes tentaculaires) ont su retrouver leur place dans Borolok, je dois donc déclarer son abandon. Seul un petit descriptif sera placé dans le livre de règle de bestYoles, au chapitre proposant quelques mondes différents dont Borölok, Konoko, Cosmos (anciennement Sellesty) et Caldeyron donc.

Voici le pitch qui avait été préparé pour décrire Caldeyron :

Les vents soufflent continuellement à la surface de ce monde en pleine apocalypse. Le ciel presque opaque de nuages menaçant est bien avare de lumière n'en laissant qu'une infime partie à une végétation rare. L'avarice lumineuse est contrebalancée par une générosité en tempête et autres catastrophes. Les peuples se sont réunis dans une grande cité souterraine tentaculaire, dans d'interminables galeries qui peuvent les mener jusqu'au Magma, l'unique source de chaleur. Lieu de luttes de pouvoir sans fin, Une guerre civile entre les quartiers des citoyens et les guildes alchimistes déchire la vie des citoyens. Ceux-ci n'ont que plus de mal à ne pas sombrer dans un désespoir aussi sombre que les menaces qui guettent toute vie dans les profondeurs.

Affiche du film "La Cité de l'ombre"Donc au final le grand ménage réalisé dernièrement aura vu :

  • Abandon du développement de Drôles d'étoiles
  • Abandon du développement du monde Caldeyron pour bestYoles
  • Abandon du développement du monde Sellesty pour bestYoles et renommage en "Cosmos"
  • Création d'un nouveau monde, Borölok, adaptation du monde prévu pour Drôles d'étoiles associé à des éléments de contexte de Sellesty et quelques idées de Caldeyron.

Vous noterez que l'abandon des développements des mondes pour bestYoles ne veut pas dire suppression ! Des petites références y seront faites dans le descriptif du multivers, invitant d'autres auteurs à se les approprier éventuellement.


Imprimer ce message
5Août/090

[Agone] Alessandra Peregrine, maginaire (inachevé)

Posted by ShamZam

Alessandra Peregrine
Dans les ruines d'un Vestige, la vielle maginaire a tenté de faire revivre la saltimbance à Lorgol. Avec des débuts difficiles et peut-être trop spectaculaires, elle a trouvé comment mieux suivre son destin de maginaire en déléguant à Eglanterne l'intendance et à d'autres enchanteurs plus à la mode l'enchantement. Elle est l'artiste de l'œuvre, celle qui retient l'acrobate en train de tomber, crée les décors et costumes, etc.
Avec les déboires rencontrées sur le braconnage de leurs animaux, ils ont préféré limiter cette attraction pour en privilégiée d'autres. Ayant rencontrée le caravansérail de Soleïdin, ils invitèrent La Torche à venir les rejoindre. La Torche est emporté mais agréable et il arriva à Lorgol avec quelques compagnons.
C'est elle qui a fondé la troupe des Héliomades à venir s'installer à Lorgol pour émerveiller son peuple.
Ancien dompteur de griffon des roches. Aujourd'hui plusieurs siège sur des colonnes autour du théâtre à moiti endormies.
Se faisant vielle, la directrice du cirque va devoir se trouver un disciple pour lui céder son Souffle.
Le symbole du cirque est une statue d'un rapace, en fait un griffon des roches mais peu s'en souviennent.

Diablotin enfermé dans une bille de verre qui sert d'œil en remplacement de la cavité vide d'Alessandra. Autre fois très belle jeune femme, elle en a gardé belle apparence mais une figure marquée par les souffrances passées et rappellant que l'ennemi est toujours devant nous.

Elle est maître oiseleur, la fondation de la guilde des Oiseleurs ne lui est peut-être pas étrangère…
L'extermination n'est pas dans sa démarche, elle ne lutte pas contre le Masque mais contre ses instruments de corruption. C'est pour cela qu'elle a éduqué de jeunes garçons à apprivoiser l'animal redouté des campagnes, la chouette effraie pour en faire un animal utile et dont les pouvoirs sont maîtrisés.

Désenchanteresse repentie ?
Elle était autrefois accompagnée

Le spectacle mêlant les griffons des roches a fait naître en son temps tellement de rumeurs sordides et calomnies, à propos notamment du besoin de sang de ces animaux, que les gradins du théâtre se vidèrent bien vite. Les activités d'Alessandra furent surveiller et ses économies se faisant rares, elle ne put nourrir toutes ses bêtes. Ayant toute obéissance sur elle, elle les condamna à être passive devant leur faim. Certaines s'enfuirent d'autres restèrent mais aucune n'attaquèrent les lorgoliens comme le leur avait ordonné Alessandra. Aujourd'hui les alentours du théâtre se composent d'étranges statues, sur le fait de colonnes, on peut y voir de grands oiseaux de proies. Un dicton en est né : Lorsque les oiseaux de pierre s'envoleront, c'est que Lorgol sera à feu et à sang.

Borgne

Lorsqu'elle monta le théâtre des Aubiers, elle était alors accompagné d'un Inspiré, un jeune lutin violoniste qui rendit le Vestige qu'ils avaient sélectionné verdoyant et fut la cause du nom qu'il porte aujourd'hui. Les belles années du début du théâtre virent la symbiose de l'art du lutin et de la dompteuse. Hélas, le lutin connut une poignée d'années après sa montée sur les planches, le dernier stade de la pierreuse qui l'emporta. Alessandra ne remit jamais de cette perte. Ses spectacles en perdirent de l'enchantement à tel point qu'elle sombra et se retira de la scène, voyant qu'elle en venait à induire parfois de la peur chez ses spectateurs. Depuis elle n'a plus jamais pris part sur scène directement. Elle a préférée laisser place à de nouveaux talents, plus en cohérence avec l'humeur du temps. Des spectacles merveilleux, de musique chantant la glorieuse nature accompagnée des balais d'oiseaux, s'ensuivirent jongleries dangereuses et illusions surprenantes.
Fiche
Perfidie
25
Bienfaits
Fulgurance
Funeste Sapience
Peines
Altération du corps : Pilosité devenue plumage
Ténèbres
20
Bienfaits
Conjuration Cercle I
Diablotin expérimenté
Peines
Diablotin farceur : Arsflash
Cauchemars
Souffle
2
Souffleur
Cherche-Ténèbres
Avantages (29)
Don des Bêtes (5)
Maginaire (3)
Enchanteur (2)
Charismatique (3)
Ignifugé (1)
Souffle niv. 2 (15)
Sens accru
Défauts (29)
Borgne (???)
Défiguré (1)
Vieillard (4)
Trac (2)
Poursuivit par les Abysses (3)
Animal extraordinaire (3) : Oiseau urguemand
Mauvaise réputation (1) : Vampire ?
Marque de l'Automne (3)
Marque de l'Automne (3)
Remonté des Abysses (1)
Remonté des Abysses (1)

Imprimer ce message
18Juil/090

[Agone] Froussine, fée noire ténébreuse (inachevé)

Posted by ShamZam

Froussine

Citation:
Fée noire, Urguemande ténébreuse, Froussine a été découverte par ses sœurs au moment où elle allait devenir Déchue. Son cercle l'enferma dans une chambre afin de la protéger contre elle-même. Cependant, un jour, la pièce fut retrouvée vide. Froussine avait disparu sans que le cercle ne puisse découvrir comment.
Depuis, dans cette petite maison urguemande, lorsqu'une fée noire passe devant une ombre à l'heure du crépuscule, il lui arrive d'entendre un rire cristallin rappelant celui de Froussine.
Cf. Codex Fée noire, p.27


Histoire
Froussine (p.27 du Codex) habitait Lorgol. En fait elle est morte mais a accouché avant de sa maison. Elle a ensuite inversé le processus de contrôle et a réfugié son esprit dans celui de la maison qui est devenu son nouveau corps, éternel.
Au plus proche des ténèbres, portail vivant vers les ténèbres, Froussine s'y est réfugiée juste après avoir accouchée d'une âme pour hanter son ancienne demeure. Se retrouvant aux Abysses où mille démons savourait d'avance leur repas à venir, elle tomba dans ses pas hésitant contre Mélyn. L'individu était un farfadet lui dit-il, devenu déchu comme elle et qui avait été promu Advocatus Diaboli pour s'occuper du chaotique de la Cour des miracles de Lorgol. Au fil des mots échangés, leur amour pour l'Effraie les rapprocha. Ils parlaient d'ailleurs de faire causse commune, lorsque Hécate apparu à eux furieuse. Elle leur demande comment des être aussi si ridicules qu'eux pouvait encore croire posséder un libre-arbitre. Le Haut Diable manifesta son affection pour Froussine. La petite fée en fut ému en quelques sortes mais lui rétorqua que si nouvelle mère pouvait s'entendre avec Arachnia, sans doute elle pouvait le faire avec ce printanier. Elle proposa à tout deux devenir son Ombre, l'assistant particulier de l'Advocatus mais aussi l'agent principal d'Hécate des rues lorgoliennes. Nul mot ne fut ajouté en fin d'argumentation, les décisions coulaient de source.
Depuis Froussine, Ombre de Mélyn, est marchande d'encre mais aussi préceptrice. Elle est une invitée de marque sur les dalles de l'Echiquier Noir et a finit par devenir la Tour des Venelles, se logeant juste en face de son ancienne demeure, sa précédente vie.
La vendeuse quoique semeuse de mystères est une légende urbaine vivante. En effet son mode de déplacement n'est pas allé sans soumettre aux poivrots du soir de mettre la holà sur leur amie nocturne. Froussine est en effet une vielle saisonine qui se meut difficilement et qui a donc opté pour une monture. Peu débrouillarde en travail de la pierre, c'est en papier mâché qu'elle réalisé sa monture. Pied-de-nez au Cavalier Blanc, Froussine lui donna la forme d'une énorme salamandre dont la taille permettait que deux passagers puisses s'installer facilement – on n'a pas dit confortablement - à l'arrière.
Son troisième et dernier enfant qu'elle eut, naquit de la demande d'Arachnia qui fut appuyée par Hécate en la matière. Le travail demanda de longues années de recherches pour qu'au final naisse ce dernier enfant, une chevalière. Bijou très particulier, il avait pour avenir de devenir le nouveau Roi Noir de Lorgol et ainsi, immatériel ne jamais souffrir des affres du temps. Pour réaliser son œuvre, Froussine rencontra nombres de ses pairs et fut d'ailleurs rejeté par le Cercle des Oubliées. C'est auprès du Cercle sombre qu'elle obtenue satisfaction. Non contente du savoir acquis, elles décidèrent qu'elles aideraient Froussine dans l'accouchement à la seule condition que celui soit effectué deux fois. Deux nouveaux futurs Rois Noirs virent le jour et gouvernent depuis les Echiquiers Noirs de Lorgol et Sasmiyana.

Imprimer ce message
28Juin/090

[Agone] Fleur de Lune, fleur du Ténarbre (inachevé)

Posted by ShamZam

Le sujet des contributions inachevées continue, avec de moins en moins de textes structurés. Les diffuser sur mon blog c'est mettre à la portée de tous ces quelques idées des fois que ça en inspire certains. Je me dis quassi que cette capitalisation me permettra peut-être un jour de revnir dessus pour les finir...


Fleur de Lune

La fleur est lumineuse, d'une blancheur pure entouré d'un halo bleuté.

Durant l'heure Invisible, celle réservée à l'Ombre, un étrange phénomène transforme littéralement le Ténarbre. De ronces sombres comme les ténèbres, il en devient un arbre tout de pourpre fleurit. Les fleurs à la couleur du sang coagulé illuminent dans la nuit comme le soleil durant le jour. Certains suggèrent que la teinte rougeâtre des fleurs tient au sang que l'arbre reçoit de ses victimes, celles qui viennent à se trouver dans les croissances et mouvements de ses branches.
Le pollen des fleurs de l'arbre apparaît asexué mais des expérimentations tendraient à montrer une ressemblance avec les pigments du printemps et laisserait à penser qu'un Décorum ténébreux pourrait être réalisé. Après tout Haagenti a bien réussit à faire naître l'Accord du hautbois (cf. Souffre-Jour 4 – la Maraude, p.??) ?!
Nul n'est par contre besoin de prouver que ces fleurs, malgré la stérilité de leur pollen, puissent engendrer, messire Cornel Finegarde, empereur de la maraude abymoise mais surtout satyre à la peau d'ébène le prouve.

AVANTAGE : ENFANT DU TENARBRE (???, OCCULTE)
(Satyre uniquement)
Comme les démons, le personnage n'est pas figé durant la treizième heure et est en mesure d'agir comme de normal. Il ignore aussi totalement la menace que peut représenter n'importe quel souffre-jour. En effet celui-ci soit l'ignorera soit le traversera comme un objet, les effets correspondront à un être inorganique.
En contrepartie, il y a gain de +1 en Corps ou Esprit Noir pour représenter le paradoxe entre nuit et jour qui s'agite dans le corps du personnage.

Tous les jours, durant l'heure invisible, le ténarbre se pare d'une unique fleur d'un blanc immaculé et phosphorescent. La fleur est tout comme celle de n'imporre quel autre arbre harmondien ensemençable par un satyre. On suppose que le père de Cornel Finegame était un ténébreux qui s'aventura dans les restes agonisant de la défunte forêt de Ténarbre, celle qui voilait le premier Souffre-Jour.

Une gargouille accouchée n'est pas victime du Ténarbre puisque celui-ci n'altère que ce qui est fait de matière organique.

Imprimer ce message